Anamor

1Q84 1, 1Q84 - Livre 1 : Avril - juin

Critique de l'œuvre

Aomamé est coincé à l'arrière d'un taxi dans un embouteillage monstre sur une voie rapide de Tokyo. Ayant un rendez-vous important, elle suit le conseil étrange du chauffeur, qui lui propose de descendre de la voiture, car quelques mètres plus loin, sur le bas-côté, se trouverait un escalier de secours, qui lui permettrait de rejoindre une gare et d'attraper un train qui la mènerait à temps à son rendez-vous. L'escalier existe bel et bien, et Aomamé arrivera à l'heure. Mais plusieurs détails lui mettent la puce à l'oreille : le monde a changé. Est-elle folle ou est-elle vraiment passé dans une autre dimension ? Un monde sensiblement pareil à celui qu'elle a quitté, mais dont certains énévements historiques ont été chamboulés, s'ouvre à elle.
Tengo est un professeur de mathématiques paisible. Il écrit également des romans, mais aucun n'a encore été publié. Il a cependant de bons contacts avec un éditeur très connu, qui lui donne de petits boulots journalistiques et l'encourage à continuer. Puis un jour, ce même éditeur lui fait une proposition peu ordinaire : Tengo doit réécrire une histoire, écrite par une lycéenne de 17 ans. En effet, cette histoire est extrêmement intéressante, mais le style de la jeune fille laisse sérieusement à désirer. Komatsu, l'éditeur, est donc persuadé que le roman connaitra un immense succès une fois réécris correctement. Peu à l'aise au départ, Tengo finit par accepter, car le récit exerce sur lui une étrange attraction.
Lire 1Q84 est une expérience étrange. Ce livre est assez addictif, et nul doute que j'achèterai les deux tomes suivants. Il laisse cependant une bizarre impression, partiellement voulue, j'en suis sûre.
En effet, les concepts "réel-irréel", "rêve-réalité" sont volontairement flous. On ne sais pas trop dans quel monde on se trouve. Ni quel monde est réel. Les personnages sont légèrement caricaturaux. Ils sont "trop pour être vrais". L'écriture même accentue ce sentiment. On alterne entre les descriptions très profondes des personnages, les impressions de "déjà-vu", les répétitions dont on ne sait si c'est volontaire ou maladroit, les situations terre-à-terre et les événements incroyables.
En conclusion, je dirais que ce roman est peu ordinaire, complètement déroutant, et qu'il vaut vraiment la peine d'être lu !
1Q84 1, 1Q84 - Livre 1 : Avril - juin
Une critique signée Chantal
Inscrit le 06 juin 2010  |   95 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Polars - Thrillers, Romans français
Chantal

Le coin des internautes

Moyenne des notes :   (1)
1
0
0
0
0
 
Pas encore d'avatar

Nath56

Des 3 romans, c'est celui que je préfère : tout se met en place, tout en restant dans le flou le plus total, mais en attisant méchamment notre curiosité ! Un style tout à fait particulier, que j'ai beaucoup aimé et qui m'a donné envie de lire la suite.


Nath56 - 11 novembre 2014 -