Anamor

2061, Odyssée trois

Critique de l'œuvre

Une cinquantaine d'années se sont écoulées depuis que Jupiter ait été transformé en soleil, et que l'entité « Dave Bowman » ait formellement interdit aux hommes de se rendre sur Europe. Mais à l'ère du tourisme spatial, un accident oblige un de ses vaisseaux à se poser en catastrophe sur la planète interdite. Bravant l'interdiction, une mission de sauvetage est alors mise en place, et contre toute attente, les hommes y feront une découverte cruciale : il y a de la vie sur Europe.
Troisième volet de la tétralogie « l'Odyssée de l'espace », l'histoire met du temps à partir. Un peu trop peut-être à mon goût. On nous présente les personnages et les lieux, on nous raconte sous forme de pseudo flash back les événements, mais on arrive vite au 2 tiers du livre avant que l'action prenne réellement place. L'auteur, comme à son habitude, excelle dans les descriptions et on s'immerge très facilement dans cet univers futuriste. Mais l'histoire est quand même assez linéaire, sans être désagréable à lire, et on voudrait que ça aille un peu plus vite, et qu'il se passe un peu plus de choses. De plus, on a l'impression que le lien avec les épisodes précédents est un peu tiré par les cheveux : le Docteur Heywood Floyd, présent dans 2001 et 2010, est âgé de 100 ans, et les raisons de sa présence dans l'équipe de sauvetage sont bancales.
Outre le bond technologique qu'on nous présente ici (l'Homme s'implante dans le système solaire en y construisant des bases ou des stations spatiales, la vitesse des vaisseaux a considérablement augmenté, etc.), on n'apprend pas grand-chose par rapport aux 2 précédents épisodes. Certes, le monolithe noir est toujours dans les parages, et on commence à mieux cerner le rôle de l'entité « Dave Bowman », mais c'est tout. De plus, le gros point négatif de ce livre est l'absence de « double lecture », philosophique ou politique, telle qu'on a pu trouver respectivement dans 2001 et 2010.
Globalement un bon livre de science fiction, bien écrit et bien détaillé. Mais quand même un cran en dessous des 2 autres par son manque d'action. A lire si vous voulez vraiment aller au bout de l'histoire.
2061, Odyssée trois
Une critique signée Adol
Inscrit le 01 février 2010  |   23 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Science fiction, Polars - Thrillers
Adol

Le coin des internautes

Moyenne des notes :   (2)
1
0
1
0
0
 
Pas encore d'avatar

Pas encore d'avatar

Excellent bien sûr. Honnis soient qui mal y pensent, à grands coups de fautes d'orthographe, navrantes à en plomber salutairement un anti-clarkisme des égouts bien français, bien bigot.
Vive Arthur C Clarke, désormais quelque part dans le cosmos.


Hal9000 - 01 août 2014 -

HAL

Troisième volet de cette série , ma première déception aussi .... J'attendais énormément de ce "2061 l'odyssée trois" après les deux premiers livres excellents malheureusement nous ne retrouvons pas le même niveau dans celui - ci . Lent , personnages pas très intéressant ( sauf le professeur Flyod ) , les nombreux détails sur la description du paysage d'Europe ne réussis pas à sauver la platitude extrême de ce livre... De plus l'histoire entre le monolithe et Dave deviens difficilement compréhensible pour une première lecture et en deviens presque gavant ...
Dommage j'attendais beaucoup de ce 3ème livre , qui reste sur les 4 ma plus grosse déception ce qui laisse prévoir pour la suite...
Livre à lire seulement si comme moi vous êtes fan absolu de la série et que vous voulez avoir des information sur le futur dénouement , sinon restez aux deux premiers largement meilleurs que celui-ci ...


HAL - 13 mai 2012 -