Anamor

3 fois plus loin

Critique de l'œuvre

Il y a des chemins qu'on ne devrait jamais quitter. Des ruines qu'on ne devrait jamais fouiller. Et des secrets qu'on ne devrait pas convoiter. A moins d'accepter de mettre en péril l'équilibre du monde. Voilà ce que nous dit le début de la quatrième de couverture, plutôt sympathique mais qu'en est-il vraiment de l'histoire ?
Nina Scott, jeune pharmacienne, part en Amazonie pour recueillir divers échantillons de plantes pour une firme américaine. Elle découvre alors au cœur du Tepui, une terre jusqu'alors presque vierge, un sanctuaire des plus étonnants qui mêle totems et tombes mortuaires sans oublier diverses constructions. Comment est-ce possible alors que les indiens étaient sédentaires ? Cette question, les 4 membres d'une expédition organisée dans les années 50 se la sont déjà posés. Qu'avaient-ils découvert ? Que cherchaient-ils là-bas ? Mais surtout que sont-ils devenus ?
Lors d'affreuses circonstances, Nina va devoir s'aventurer dans ce passé tout en tentant de régler ses problèmes personnels. Y arrivera-t-elle ?
Un Camut et Hug ne pouvait qu'être attrayant après la magnifique trilogie des voies de l'ombre. Ils font encore un changement de style après le thriller pur et le fantastique, 3 fois plus loin même s'il est qualifié de thriller, nous plonge plus dans ce qu'il semble être un roman d'aventures. On nous amène au cœur d'une immensité, loin de nos repères où toutes les choses banales deviennent menaçantes. Il y a d'ailleurs à mon goût un peu trop de descriptions qui « gâchent » un peu l'action. On passe tout de même un bon moment mais pourtant, comparés à la trilogie précédente, les personnages ne sont pas si attachants.
Les points positifs, il y en a tout de même. Déjà le changement de style qui ne peut-être que bénéfique pour nos auteurs qui tentent et réussissent le pari de la diversité au niveau des genres. Ils continuent aussi à beaucoup se documenter lors de leur écriture, c'est un très gros point positif. Sans oublier un style toujours aussi fluide et agréable.
Enfin pour finir il faut parler de la fin qui m'a beaucoup plu. Les 50 dernières pages se lisent à une vitesse impressionnante et même si c'est possible de la deviner, elle reste extrêmement bien amenée.
Vous aimez Camut et Hug ? Impossible de passer à côté de ce roman !
3 fois plus loin
Une critique signée Aline
Inscrit le 07 septembre 2008  |   218 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Polars - Thrillers, Romans français
Aline

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar