Anamor

84, Charing Cross Road

Critique de l'œuvre

Helene Hanff, auteure de pièces de théâtre et de scénarios pour la télévision est une lectrice enthousiaste et passionnée. Mais elle n’est pas très riche et aux Etats-Unis à cette époque là, les livres qu’elle souhaite sont très chers. Elle découvre dans un journal, un matin d’octobre 1949, une publicité pour une librairie spécialisée dans les livres épuisés. Seul « hic » la dite librairie, Marks & Co, se trouve à Londres alors qu’Helene habite à New York.
Qu’importe, la dame passera ses commandes par la poste et paiera de même, envoyant ses dollars dans les enveloppes à travers l’Atlantique, ayant, ainsi qu’elle l’indiquera dans une de ses lettres « une confiance absolue dans la poste américaine et dans le service postal de Sa Majesté ».
Ainsi va débuter une correspondance qui va durer près de 20 ans entre l’écrivaine et un des vendeurs de la librairie, Franck Doel.
Ces lettres, qui sont au départ des commandes de livres, sont intéressantes parce qu’elles laissent transparaître une partie du quotidien de cette époque, les difficultés d’approvisionnement en Angleterre pendant plusieurs années après guerre par exemple.
Helene Hanff a, de plus, beaucoup d’humour et je me suis régalée à lire ses remarques !
Bien avant l’ère d’Internet, Helene Hanff et Franck Doel ont développé une amitié « virtuelle » à travers cette correspondance.
On ne peut pas vraiment parler ici de « roman épistolaire », puisqu’il s’agit de « vraies » lettres, échangées entre deux personnes (parfois plus). Malgré tout, ça se lit comme un roman.
Cette amitié qui se noue au fil des ans avec cet échange de lettres et parfois de cadeaux restera épistolaire, Helene Hanff n’ayant la possibilité de réaliser son rêve d’aller en Angleterre qu’en 1971, trop tard pour rencontrer Franck Doel.
J’avais déjà lu ce livre il y a quelques années. Il y a quelques jours, je tombe sur un blog qui en parlait et en rangeant mes livres, je suis tombée dessus… Par curiosité, je l’ai ouvert, j’ai lu une page, puis deux… pour finir par le relire complètement !
Un livre très agréable, j’aime beaucoup le style d’Helene Hanff.
Une RE-lecture qui participe au Challenge des RE du blog Vivrelivre.
84, Charing Cross Road a été adapté au cinéma en 1987, avec, dans les rôles principaux, Anne Bancroft et Anthony Hopkins.
84, Charing Cross Road
Une critique signée Nath56
Inscrit le 27 octobre 2014  |   151 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Romans étrangers, Romans français
Nath56

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar