Anamor

A quelques secondes près

Critique de l'œuvre

Fleuve Éditions
Ce roman nous a été offert par les éditions Fleuve Éditions !
Mickey Bolitar, 16 ans, s’est récemment installé chez son oncle Myron.
Un matin, il est réveillé par la police. Celle-ci l’emmène au commissariat à titre de témoin où il apprend pendant son propre interrogatoire que Rachel, son amie, a été victime d’une fusillade et qu’elle est à l’hôpital dans un état grave.
Bien qu’il a beaucoup de difficulté à s’intégrer à son nouveau lycée et qu’il est en conflit permanent avec son oncle, Mickey va tout mettre en œuvre pour aider et protéger son amie Rachel, tout en cherchant à découvrir la vérité sur ce qui est véritablement arrivé à son père.
Harlan Coben nous offre ici un roman policier riche en rebondissements. L’action est présente dès les premières pages du roman et le suspense nous tient en haleine jusqu’au bout, voire même plus loin, car nous aimerons connaître la suite des aventures de son héros.
Les actions des personnages sont très bien décrites et leurs pensées aussi. Nous sommes plongés au cœur de l’histoire avec ses personnages énigmatiques qui vont se révéler au fur et à mesure de la lecture.
L’auteur a su créer avec brio une atmosphère d’adolescence, entre les conflits avec les adultes, les mille et une questions sur la vie et des décisions parfois irréfléchies.
L’humour est présent dans ce roman et fait mouche à chaque fois.
Il y a également une part de philosophie dans ce roman, ce qui nous amène à nous poser des questions et de nous demander si nous aurions réagi de la même manière que les personnages ou différemment, et comment.
« Méfie-toi de quelqu’un qui prétendrait détenir la solution. Si on répond par un oui catégorique, ou un non catégorique, c’est qu’on n’a pas suffisamment réfléchi. »
A quelques secondes près
Une critique signée Luc-Antoine
Inscrit le 07 septembre 2012  |   58 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Polars - Thrillers, Romans français
Luc-Antoine

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar