Anamor

A tout jamais

Critique de l'œuvre

Landon Carter est un jeune homme de 17 ans, du moins c'est l'âge qu'il nous donne lorsqu'il commence à nous conter une histoire qui s'est passée lorsqu'il était en dernière année de lycée. Oui A tout jamais est un flashback. Landon Carter est un garçon issu d'une famille aisée. Lui et ses amis sont un peu rebelles et leurs hobbies sont simples : manger des cacahuètes dans le cimetière et ennuyer le pasteur et sa fille, Jamie, dont la meilleure amie est la bible.
Si au début Landon devait la côtoyer parce qu'il n'avait pas le choix, bientôt ce sera avec plaisir et nos deux jeunes adultes tomberont amoureux l'un de l'autre. Mais la vie n'est pas aussi simple et réservera quelques surprises à nos deux tourtereaux.
Premièrement, si l'œuvre vous tente, ne lisez pas la quatrième de couverture qui dévoile toute l'intrigue du roman. Bien m'en fasse je l'avais lue il y a longtemps et donc oubliée.
L'écriture est agréable, deux cents petites pages pour une lecture très rapide (deux paires d'heures suffisent). Il est difficile de reposer ce roman avant d'avoir découvert le drame, car oui A tout jamais est une tragédie. Les émotions s'enchaînent et si au début chacun des personnages est assez énervant, par la suite, on s'attache à Jamie voire même à Landon qui découvre l'amour et la peur ; et il faut l'avouer on verserait bien une petite larme à la fin.
A noter que le roman a été adapté en film en 2002 sous le titre Le temps d'un automne.
Sans être de la grande littérature, A tout jamais est une très bonne tragédie.
A tout jamais
Une critique signée Nicolas
Inscrit le 11 mai 2008  |   264 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Fantasy, Polars - Thrillers
Nicolas

Le coin des internautes

Moyenne des notes :   (2)
1
0
0
1
0
 
Pas encore d'avatar

Chantal

Personnellement, je n'ai pas aimé. L'écriture est minimaliste, sujet-verbe-complément. Les deux personnage sont creux, agaçants et naïfs. Et les trente dernières pages de bondieuseries à l'américaine m'ont exaspérée. Vraiment, là, je n'ai pas compris ! Heureusement que ça ne faisait que 200 pages...


Chantal - 20 janvier 2012 -

Nardine

je conseille vivement ce livre,beaucoup d'émotion, de simplicité,de bonté.
Un roman qui ne laisse pas indifférent.


Nardine - 26 novembre 2011 -