Anamor

Agatha Raisin enquête 5, Pour le meilleur et pour le pire

Critique de l'œuvre

Albin Michel
Ce roman nous a été offert par les éditions Albin Michel !
Agatha Raisin, une quinquagénaire un peu excentrique et enquêtrice à ses heures, est sur le point de se marier, quand son ex-mari Jimmy Raisin -qu’elle croyait mort- refait surface et empêche le mariage d’avoir lieu. Furieux, James Lacey, avec qui Agatha allait se marier, part en voyage. Mais le lendemain, l’ex-mari, Jimmy Raisin, est retrouvé mort dans un fossé et les deux premiers soupçonnés sont Agatha et James. Décidés à prouver leur innocence, ils se réconcilient pour mener l’enquête.
Dans le même temps, Agatha essaie de racheter son cottage, qu’elle avait vendu pour s’installer chez James…
Un extrait :
« Si James lui faisait l’amour, s’ils se trouvaient très souvent ensemble, elle avait l’impression de ne pas vraiment le connaître. C’était un colonel à la retraite (…) un homme distant, farouchement attaché à son pré carré. Ils parlaient des affaires criminelles qu’ils avaient résolues ensemble, de la politique, des gens du village, mais jamais de leurs sentiments l’un pour l’autre. Et James était un amant silencieux.
La cinquantaine passée, directe, parfois rugueuse, Agatha était issue d’un milieu pauvre et s’était hissée au rang de femme d’affaires prospère. Jusqu’au moment où elle avait pris sa retraite à Carsely, elle n’avait pas eu de véritables amis. Son travail était, pensait-elle à l’époque, le seul ami dont elle eût besoin. Et donc, malgré tout son bon sens et sa lucidité, lorsqu’il était question de James, elle était aveugle. Non seulement l’amour lui mettait un bandeau sur les yeux, mais, comme elle n’avait jamais pu laisser quelqu’un s’approcher d’elle, elle pensait que cette absence de communication était peut-être normale. »
Voici une très bonne lecture pour l’été ! Un polar léger avec une bonne pinte d’humour anglais, une enquêtrice qui ne tient pas en place, le tout dans un charmant petit village anglais… Beaucoup plus une comédie qu’un polar, même s’il y a vraiment des meurtres et une enquête !
Éditées à l'origine en 1996, ces enquêtes viennent d'être rééditées en 2017 par Albin Michel en version poche.
Agatha Raisin enquête 5, Pour le meilleur et pour le pire
Une critique signée Nath56
Inscrit le 27 octobre 2014  |   150 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Romans étrangers, Romans français
Nath56

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar