Anamor

Blade runner

Critique de l'œuvre

Blade runner, de son titre original: Do Androids Dream of Electric Sheep? (Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?)
La Terre est dévastée par la poussière. Elle a été abandonnée par ses anciens habitants, tous exilés sur Mars. Là bas, ils possèdent des androïdes pour les servir. Sur Terre reste une toute petite partie des habitants, les spéciaux, dits les débiles qui n'ont pas le droit d'aller sur Mars et certains autres comme les « blade runners » dont l'action est de détruire les androïdes qui s'introduisent sur Terre illégalement. Rick Deckard, blade runner est alors appelé pour intercepter huit androïdes qui se sont échappés de Mars après avoir tué des humains.
Blade Runner est clairement un roman de science fiction. Loin de la réalité, Philip K. Dick nous sort des théories, et des machines futuristes dont la compréhension est difficile. C'est le point qui en ressort à la fin de la lecture. Les androïdes ne sont différents des humains que par leur manque d'empathie bien que certains humains en manquent cruellement aussi. Le roman nous décrit une boîte à empathie afin que les humains, éparpillés sur Terre puissent communiquer tous ensemble dans une réalité virtuelle et partager leurs joies comme leurs peines. Cet élément possède une place importante dans la trame de l'histoire et pourtant comme toute création, je trouve que l'auteur a du mal à la décrire.
Dick donne aussi une place importante à l'animal de compagnie, derniers remparts de la solitude et derniers êtres vivants autres que les êtres humains. Si l'idée est intéressante, je pense qu'elle manque de développement. On entrevoit seulement où veut en venir l'auteur. C'est dommage.
Au contraire du dernier roman que j'ai lu et qui n'avançait pas, Blade runner avance à une vitesse fulgurante, certainement trop vite. Certains éléments, certaines scènes mériteraient d'être davantage développés afin de faciliter la compréhension du lecteur. Le roman ne fait d'ailleurs que 250 pages.
Enfin les dialogues entre androïdes et le blade runner sont assez étranges. Bien qu'ils sachent l'un l'autre qu'ils vont s'entretuer, ils continuent de se parler et d'expliquer qu'ils doivent tuer l'autre. Peu crédible.
N'étant pas friand de science fiction en roman, je pense sincèrement qu'il vaut mieux voir le film de Ridley Scott que de lire Blade Runner.
Blade runner
Une critique signée Nicolas
Inscrit le 11 mai 2008  |   264 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Fantasy, Polars - Thrillers
Nicolas

Vous avez aimé cet article, vous devriez également apprécier

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar