Anamor

Boomerang

Critique de l'œuvre

Après « Elle s'appelait Sarah », Tatiana nous emmène dans un autre univers : les secrets familiaux. Antoine emmène sa sœur à Noirmoutier pour fêter son anniversaire. Pourquoi à cet endroit ? Tout simplement parce qu'ils y passaient tous leurs étés, enfants, avant que leur mère ne disparaisse. Forcément les souvenirs ressurgissent… Sur le chemin du retour, Mélanie était sur le point de raconter à son frère ce dont elle s'était souvenue lors de leur dernière nuit sur place mais c'est l'accident. Tout s'enchaîne à une vitesse folle, Antoine qui n'a rien, Mélanie gravement blessée. Mais qu'allait-elle lui révéler de si important?
L'action commence lentement mais sûrement. Tatiana de Rosnay pose dès le début les bases de son roman, que ce soit les personnages, les lieux ou même l'intrigue. On s'avère nous aussi être pris dans l'action, dans les tourments de nos protagonistes. De la même façon que dans son précèdent roman, il est impossible de décrocher, nous aussi nous voulons savoir le pourquoi du comment. Autre chose appréciable, l'intrigue tourne autour des secrets de famille et cela chacun est susceptible d'en avoir. Tatiana de Rosnay touche aussi un autre point sensible malheureusement lui aussi actuel qu'il est impossible de révéler au risque de vous spolier. Un point négatif ? Certains passages plutôt inutiles qui n'ajoutent pas grand-chose à l'histoire elle-même.
Pour résumer, on peut dire que ce roman est très bon. A lire !
Boomerang
Une critique signée Aline
Inscrit le 07 septembre 2008  |   218 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Polars - Thrillers, Romans français
Aline

Vous avez aimé cet article, vous devriez également apprécier

Le coin des internautes

Moyenne des notes :   (1)
0
1
0
0
0
 
Pas encore d'avatar

Nardine

Un très bon roman.


Nardine - 19 octobre 2012 -