Anamor

Ce que vivent les roses

Critique de l'œuvre

Après « Deux petites filles en bleu », c'est « Ce que vivent les roses » de Mary Higgins Clark que je tiens dans les mains.
Un roman à la saveur toute particulière, j'en attendais beaucoup et je n'ai pas été déçue. C'est l'histoire de Kerry McGrath, procureur-adjointe qui découvre en amenant sa fille voir un chirurgien plasticien que ce docteur a donné à au moins deux personnes le même visage. Or il rappelle à Kerry, celui d'une autre femme : Suzanne.
Cela n'aurait probablement pas eu tant d'importance si Suzanne n'avait été assassinée quelques années plus tôt et si Kerry n'avait pas emprisonné son mari qu'elle jugeait alors coupable. Maintenant, elle n'en est plus si sûre et va donc essayer de rouvrir le dossier. Va-t-elle trouver de nouvelles preuves ?
Un roman troublant, étonnant. Comme à son habitude, Mary Higgins Clark nous emmène dans un univers particulier, nous envoie une multitude d'indices qui s'avèreront bien entendu être faux. Les personnages sont attachants, certains sont et resteront mystérieux, d'autres au contraire nous dévoilent leurs sentiments.
Jusqu'au dernier chapitre, on voyage dans un flou ne sachant pas à quoi s'attendre.
Jusqu'à la dernière ligne, on ne peut savoir ce qu'il se passera dans la vie de nos personnages. Un excellent roman à la Higgins avec tout le suspense que cela comprend. Un roman bien entendu policier, avec une pointe de sentimentalisme où l'on retrouve des situations de la vie quotidienne, des critiques qui sont actuelles comme celles des familles divorcées, de la chirurgie esthétique...
A lire ou à relire de toute urgence !
Ce que vivent les roses
Une critique signée Aline
Inscrit le 07 septembre 2008  |   218 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Polars - Thrillers, Romans français
Aline

Vous avez aimé cet article, vous devriez également apprécier

Le coin des internautes

Moyenne des notes :   (1)
1
0
0
0
0
 
Pas encore d'avatar

Nicolas

Un très bon roman !
J'avais le souvenir excellent de "Ce que vivent les roses" et Aline m'a confirmé que, malgré l'altération de ma mémoire, je ne me trompais.
Je le relirai sûrement un jour.

A lire et les autres aussi !


Nicolas - 14 novembre 2009 -