Anamor

Ces lieux sont morts

Critique de l'œuvre

Fleuve Éditions
Ce roman nous a été offert par les éditions Fleuve Éditions !
Eric Searl est un médecin spécialisé dans l'accompagnement des endormis -personnes ayant sombré dans un coma profond- vers le réveil ou la mort. Lui-même rescapé d'un coma lorsqu'il était enfant, il a mis au point des techniques pointues et complexes pour améliorer son travail.
Alors que Rebecca et ses enfants se rendent sur leur lieu de vacances pour le réveillon, Searl, lui, est toujours sur son lieu de travail, à tenter de sauver une femme qui vient d'avoir un accident. Lorsqu'il allume enfin son téléphone, Searl se rend compte des nombreux appels en absence de sa compagne -Rebecca-. Sitôt il la rappelle mais ce qu'il entend le fait frémir : des portes qui grincent, des hurlements et enfin la voix d'un homme... bègue... « Àààà votre plaaace, je deviendrais complètement fffou, doc. ». Searl risquera sa vie, et mettra ses connaissances à profit pour sauver sa famille, mais est-ce que cela suffira ?
Avant même de démarrer ma critique, je tenais à féliciter Fleuve Noir et son équipe pour la réalisation de la couverture très attrayante. Le jeu de couleurs et le visage de Mila ne m'ont pas fait hésiter une seconde. Pour tout dire, je n'ai même pas lu la quatrième de couverture avant de le sélectionner.
Ces lieux sont morts est un thriller tout autant qu'une analyse et une étude du coma, le côté thriller étant même relégué au second plan pendant toute une partie du roman. Ce n'est pas sans rappeler les romans de Franck Thilliez ! Néanmoins, toutes ces incursions dans le coma des endormis ralentissent nettement le dynamisme du thriller.
Les personnages et les décors sont, sans conteste, les points forts du roman. Les premiers sont forts et caractériels, cachant pour la plupart un coté sombre qui ne demande qu'à s'évader... Peu de personnages bons ou mauvais, chacun est un peu des deux. J'aimerais décerner une mention spéciale pour le Shérif Crawley, très humain et courageux.
Les décors, tantôt gelés et sombres, tantôt arides et étouffants entretiennent l'ambiance angoissante tout au long de la lecture.
A noter le sympathique clin d'oeil à Marie, le personnage phare de L'évangile selon Satan.
Finalement, le dénouement est assez perturbant, laisse songeur et semble bâclé... une suite serait-elle en préparation ?
Sur fond de musique classique, Ces lieux sont morts est un thriller très agréable à lire, prenant et intéressant mais loin d'être le meilleur du genre.
Ces lieux sont morts
Une critique signée Nicolas
Inscrit le 11 mai 2008  |   264 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Fantasy, Polars - Thrillers
Nicolas

Vous avez aimé cet article, vous devriez également apprécier

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar