Anamor

Chouette, une ride !

Critique de l'œuvre

Un roman féminin de plus avec « Chouette, une ride ! ». Anouchka Davidson, célèbre auteur de thriller approchant la quarantaine, nous raconte dans ce roman ses déboires et tous ses petits problèmes quotidiens. Elle travaille à la maison et ne trouve l'inspiration qu'en faisant la vaisselle. Alors ça, plus les enfants, à récupérer ou à amener à l'école, un mari grincheux et une vie plan-plan, ce n'est pas l'idéal. D'autant plus si on commence à voir arriver des signes de vieillesse : crème anti-âge donnée gentiment par une vendeuse, difficulté à comprendre les jeunes et des amies niant leur date de naissance entre autres.
Anouchka doit-elle déprimer ou positiver ?
C'est un livre qui n'est pas réellement innovant, les tribulations d'une femme à la vie sociale plutôt restreinte c'est du déjà vu. Pourtant, le sujet de la vieillesse n'est que peu abordé. Il faut avouer que c'est un sujet qui touche une corde plutôt sensible.
C'est un livre qui se lit très vite, avec des pointes d'humour vraiment agréables (dialogue entre le personnage principal et Agnès Abécassis, extrait du livre qu'Anouchka écrit…).
A noter aussi que des petites citations en harmonie avec les chapitres précèdent ces derniers pour notre plus grand plaisir.
Les bémols maintenant, un langage parfois familier et quelques passages qui n'apportent pas grand-chose (un peu longs). Mais surtout une héroïne trop stéréotypée qui en devient, à certains passages, lassante.
Pour conclure, un roman 100% féminin. Il faut le dire les femmes de 30-40ans vont très certainement s'y reconnaître. A lire pour oublier la grisaille et faire place à la bonne humeur en toute légèreté.
Chouette, une ride !
Une critique signée Aline
Inscrit le 07 septembre 2008  |   218 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Polars - Thrillers, Romans français
Aline

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar