Anamor

Christine

Critique de l'œuvre

Nous faisons la rencontre d'Arnie Cunningham, un adolescent complexé par son acné mais pour le moins intelligent. Un jour il aperçoit dans une vieille cour une voiture, une Plymouth Fury rouge de 1958, à l'abandon et tombe immédiatement sous le charme de cette épave. Dennis son meilleur ami tente de convaincre Arnie de ne pas acheter cette voiture car il lui trouve quelque chose d'étrange. Arnie se l'offre tout de même et la remet en état de marche ; il lui donnera même un nom, Christine. La voiture est en réalité possédée et la nuit, elle commet une série de meurtres terribles au nez à et la barbe de Arnie du moins pour le début, peu à peu elle prendra le contrôle d'Arnie...
Une nouvelle qui sort un peu des sentiers battus auxquels Stephen King a l'habitude de nous emmener. Le livre en reste tout de même très prenant et certains passages très intéressants, notamment lorsque Stephen King nous décrit la folie meurtrière de la voiture hantée. La voiture est immédiatement perçut comme un personnage parmi les autres et non plus comme une simple auto car elle a une véritable personnalité, toujours à sortir de l'ombre les phares allumés fonçant sur sa victime, les pneus crissant sur le bitume... Christine est un livre qui nous embarque sans aucun doute dans une histoire très prenante, mettez votre ceinture de sécurité ! Et pour vous donner encore envie si vous êtes sceptique, la fin du livre est magistrale !
Pour note, le livre fut aussi adapté au cinéma en 1983 par John Carpenter.
Christine
Une critique signée HAL
Inscrit le 13 mai 2012  |   6 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Romans étrangers, Romans français
HAL

Vous avez aimé cet article, vous devriez également apprécier

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar