Anamor

Code Zéro

Critique de l'œuvre

Nous suivons Luke, un clochard qui vient de passer une nuit étrange dans le hall de gare de Washington. Il se réveille avec une tête au bord de l'explosion et une perte de mémoire mystérieuse. Qui est-il réellement ? Pourquoi est-il dans cette gare habillé de la sorte mais surtout, pourquoi deux personnes espionnent ses moindres faits et gestes.
A la recherche de sa réelle identité, Luke va recoller les éléments de son passé en recouvrant non pas la mémoire, mais des compétences propres à son métier. De fil en aiguille, il va retrouver ses amis qui vont lui apporter les pièces du puzzle à reconstruire : nous sommes en 1958, Luke travaille sur la base de Cap Canaveral au lancement de la fusée Explorer 1.
Dans un contexte de guerre froide où les russes et les américains se sont lancés dans la course à l'espace, les soupçons d'espionnage sont omniprésents. Luke est-il un héros ou un traite ? Accompagné de ses amis d'enfance, dont Anthony, haut responsable au sein de la CIA, il va tenter de mettre un fin mot à cette histoire.
Fidèle à lui-même, Ken Follet est parti d'un événement historique pour broder son histoire. En effet, le 29 janvier 1985, le lancement d'Explorer 1 a été annulé et reporté de deux jours. La raison indiquée ? Officiellement, les conditions climatiques ne permettaient pas le lancement de la fusée ; officieusement, il faisait un temps parfait sur Cap Canaveral...
A l'instar de la série 24h Chrono, les chapitres sont des repères temporels. L'histoire se déroule ici en temps réel. A noter d'ailleurs que le livre est sorti 5 jours avant la diffusion du premier épisode de la série Tv aux Etats-Unis. Ce système de chapitrage est rafraîchissant et permet une immersion totale du lecteur.
Le style d'écriture qui fait la force d'un Ken Follet est bien présent. Néanmoins, le profil psychologique des protagonistes n'est pas assez détaillé. Je pense que l'auteur a pris le parti d'écrire un livre d'espionnage rapide à lire (448 pages) afin de garder la pression et le suspens au plus haut, en s'évitant des descriptions trop poussées.
Pour conclure, ce livre permet de passer un agréable moment et d'en savoir plus sur les enjeux politiques de cette course à l'espace. L'auteur a réalisé un travail d'investigation approfondi sur l'aérospatiale pour apporter une expérience des plus complètes, accessibles à tous.
Code Zéro
Une critique signée Rémi
Inscrit le 02 juillet 2010  |   65 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Fantasy, Polars - Thrillers
Rémi

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar