Anamor

Commissaire Erlendur Sveinsson 5, La voix

Critique de l'œuvre

À la veille de Noël, dans un grand hôtel réputé en plein cœur de Reykjavik, le commissaire Erlendur et son équipe sont appelés pour venir enquêter sur le meurtre du père Noël. Ce dernier, portier et homme à tout faire de l’hôtel, a été retrouvé dans son cagibi dans une position sans équivoque. L’hôtel de luxe, souhaitant éviter toute mauvaise publicité, demande ainsi au commissaire de clore l’affaire le plus rapidement possible. Bien que l’homme découvert sans vie a vécu près de 20 ans au sein de l’hôtel, personne ne semble regretter, voire même s’émouvoir de son sort.
Très vite, le commissaire Erlendur va découvrir de nombreux éléments pouvant expliquer le mobile du meurtre. Cet homme sans famille, sans ami et sans histoire, dispose d’un passé insoupçonnable qu’il a réussi à cacher de tous, mais qui lui a certainement coûté la vie.
Bien que nous nous situions en pleine période de fêtes, c’est une ambiance morose qui se dégage tout au long de l’enquête. Erlendur va devoir combattre ses vieux démons et aider sa fille à se sortir de la drogue. Plutôt que de rentrer chez lui, où personne ne l’attend, il décide de s’installer dans une chambre d’hôtel pendant toute la durée de l’enquête.
Que ce soit clair dès le début, il n’y a peu, voire aucune action dans ce roman. Le rythme est plat et l’atmosphère pesante, a priori, rien d’aguichant. Ces éléments vont en rebuter plus d’un. Et pourtant. Cette enquête menée à huit clos m’a séduit et a été dévorée d’une traite. Ce roman est incontournable pour comprendre l’évolution des relations entre les Erlendur et sa fille, entre Sigurdur Oli et sa conjointe ou encore entre Elinborg et sa carrière dans la police. C’est avec grand plaisir que je vais ranger ce livre près de la femme en vert.
Commissaire Erlendur Sveinsson 5, La voix
Une critique signée Rémi
Inscrit le 02 juillet 2010  |   65 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Fantasy, Polars - Thrillers
Rémi

Le coin des internautes

Moyenne des notes :   (1)
1
0
0
0
0
 
Pas encore d'avatar

Nath56

Oui, je me souviens de l'ambiance pesante de ce roman malgré la proximité des fêtes de Noël. Et il y a peu d'action, mais ce n'est pas ce qu'on cherche, je pense, en lisant Indridason. Un roman que j'ai beaucoup apprécié.


Nath56 - 28 février 2016 -