Anamor

Cosmétique de l'ennemi

Critique de l'œuvre

La quatrième de couverture annonce la couleur : « Sans le vouloir, j'avais commis le crime parfait : personne ne m'avait vu venir, à part la victime. La preuve, c'est que je suis toujours en liberté. ». Intriguant et accrocheur, je me lance dans ce roman prêt à le dévorer d'une traite ! Autant le dire tout de suite, je suis un fan d'Amélie Nothomb. Je connais donc le style et suis conquis d'avance.
Jérôme Angust, homme d'affaire tout à fait banal, attend son avion dans le hall d'un aéroport. Son vol en direction de Barcelone est annoncé avec du retard. Il lui faudra donc prendre son mal en patience. C'est sans compter sur l'attitude déroutante de Textor Texel, un individu sorti de nulle part, qui a choisi Jérôme comme cible. Son but ? Lui narrer les diverses étapes traversées dans sa vie. Impossible de l'empêcher de parler, Jérôme va alors découvrir son interlocuteur en profondeur : son enfance, ses amours, sa vie, ses buts, ses déceptions, etc.
Ce roman n'est en réalité qu'un huis clos composé d'un dialogue de plus de 100 pages. Ce livre doit se lire d'une seule traite, au risque de voir son intérêt disparaître. Le premier sentiment qui m'a traversé fut l'incompréhension puis l'agacement. De toute évidence, Jérôme ne souhaite pas faire la connaissance de cet étrange individu. Pourquoi ne quitte-t-il pas les lieux ? Pourquoi ne pas faire stopper cet être qui va le rendre fou ? Pourquoi continuer ce huis clos dans un lieu public ?
Et puis finalement l'intrigue évolue, chaque élément trouve sa place. On se rend alors compte que ce livre est composé de “deux chapitres”.
En tant que fan, je m'attendais à des dialogues tranchants, des répliques cyniques et bien pensées. Du pur Nothomb en soi. Le résultat est à la hauteur de mes espérances, par contre l'intrigue est ô combien prévisible... du pur Nothomb.
Finalement je range ce livre après une heure et demie de lecture. Le voyage fut intéressant mais je ne pense pas le ressortir de si tôt.
Cosmétique de l'ennemi
Une critique signée Rémi
Inscrit le 02 juillet 2010  |   65 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Fantasy, Polars - Thrillers
Rémi

Vous avez aimé cet article, vous devriez également apprécier

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar