Anamor

Da Vinci Code

Critique de l'œuvre

Hein ? Vous ne l'avez pas lu ? Alors, soit vous mentez, soit vous avez passé les 10 dernières années enfermé(e) dans un bunker, coupé du monde. Aujourd'hui, il est impossible de ne pas avoir entendu parler de ce livre terriblement médiatique. Ayant lu d'autres livres de Dan Brown dernièrement, j'ai voulu me lancer dans une seconde lecture de ce roman.
Alors que le conservateur du musée du Louvres est mystérieusement retrouvé assassiné, Robert Langdon, symbologiste américain, est envoyé sur place afin d'éclaircir le mystère. Malgré lui, il se retrouve embarqué dans une course poursuite en quête d'un des plus grands objets mystiques de l'histoire de l'humanité, remettant en cause les fondements même de la religion chrétienne.
On a beau dire tout ce qu'on veut, il n'empêche que Dan Brown connait la recette pour nous tenir en haleine. Alors, oui, ce n'est pas de la grande littérature, et les faits sont parfois tirés par les cheveux, mais c'est efficace. Ce livre se lit tout seul en quelque heures, tellement on est pris dans l'histoire et tant on a envie d'en savoir plus. La où l'auteur excelle, c'est dans sa façon d'assembler les briques d'événements existants, de personnages, de mythologies, et de sciences, de façon à créer de toute pièce une histoire cohérente, certes fictive, mais qui semble tellement réaliste. Et même à la seconde lecture, on est pris dans le jeu et l'engouement de l'enquête nous emporte littéralement. Seul la romance entre les deux personnages principaux m'a semblé un peu de trop et pas foncièrement nécessaire.
Comme beaucoup de gens, je l'ai lu initialement suite au remue-ménage médiatique que ça a engendré, histoire de me faire une idée du « phénomène » par moi-même. Beaucoup de gens ont crié haut et fort à l'imposture et ne pas avoir aime ce livre. Sur ce point, je pense qu'il n'y a pas grand-chose à dire, la plupart des arguments avancés par ses détracteurs sont pertinents. Mais parfois, il m'arrive de chercher autre chose dans un livre, quelque chose de plus léger, de plus accessible. C'est ce que je considère comme un « roman de vacances », le genre de livre qu'on lit comme ça, histoire de se vider un peu la tête à la plage sur un transat, une pina colada à la main. Au final, j'ai passé un très bon moment, et honnêtement, c'est ce que j'attends avant tout d'un livre. Mission accomplie donc, et qui plus est, il m'a donné envie de découvrir les autres romans de Dan Brown.
Da Vinci Code
Une critique signée Adol
Inscrit le 01 février 2010  |   23 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Science fiction, Polars - Thrillers
Adol

Vous avez aimé cet article, vous devriez également apprécier

Le coin des internautes

Moyenne des notes :   (4)
3
1
0
0
0
 
Pas encore d'avatar

Aline

J'avais moi aussi succombé à la tentation et j'avais lu il y a quelques années ce Best-seller. J'en garde un assez bon souvenir.
Il fait partie, d'après moi, d'un des "classiques" pas si classique que cela qu'il faut avoir lu !


Aline - 19 avril 2010 -

Rémi

J'ai été surpris, je l'ai lu il y a quelques années, par les nombreux intrigues de ce livre.
Je n'avais qu'une envie, en découvrir le fin mot de l'histoire.

Cependant, comme le dit Nicko, je ne suis pas prêt de le relie. L'histoire étant encore assez fraîche dans ma tête, je pense que ce livre est à "usage unique".


Rémi - 06 avril 2010 -

Nicolas

J'ai lu le Da Vinci Code à sa sortie. Autant dire que ça fait un bout de temps.
Et même si je ne me souviens plus de grand chose, j'ai le souvenir d'un excellent roman qui te prend et ne te lâche plus... tant qu'il n'est pas fini.

Les intrigues s'enchainent à grande vitesse, les rebondissements apparaissent au bon moment (du moins dans mes souvenirs).

Le seul hic de ce roman, c'est un roman à usage unique, et je ne crois pas avoir envie de le relire avant longtemps.


Nicolas - 03 avril 2010 -

Pas encore d'avatar

Commençons par le seul mauvais point : Une tendance à voir du complot partout. Dan Brown investi à fond sur les sociétés secrètes, et à la fin, quand on est près à y croire, Dan nous pose un lapin, le monde n'est pas en train de remettre en route les factions secrètes pour le Graal. En fait, ce mauvais point, c'est le point de suspense dont tout les bouquins ont besoin.

De l'action, de la réflexion, un véritable retour dans l'Histoire ... Que du bonheur.


Mauti - 27 mars 2010 -