Anamor

Dans le livre des rêves

Critique de l'œuvre

Fleuve Éditions
Ce roman nous a été offert par les éditions Fleuve Éditions !
Arthur n'a que dix ans lorsque son père décède après avoir perdu la raison. Avec la mort de ce dernier arriva peu à peu la misère pour cet enfant et sa mère : ils finirent par devoir quitter la ville de Copenhague pour habiter laborieusement dans les faubourgs.
Sept ans plus tard, Arthur rencontre Mortimer Wells, un restaurateur de livres anciens et détective amateur à ses heures perdues, qui va le prendre comme apprenti, lui offrira un toit dans la ville et un avenir plus digne que celui qu'Arthur s'était forgé à ce moment précis.
Avec Mortimer, Arthur va vivre l'aventure la plus fantastique de sa vie : il va voyager dans la Bibliothèque : un endroit où sont conservés les livres interdits par l'ordre du roi. Mais n'est-il pas dangereux pour un jeune garçon naïf et inexpérimenté de braver les interdits malgré le zèle des autorités ?
Mikkel Birkegaard nous offre ici une aventure fantastique, digne des univers de Jules Verne, avec un brin de mystère.
L'auteur a réussi à ressusciter Sherlock Holmes grâce à sa plume qui ressemble à celle d'Arthur Conan Doyle et aussi grâce au personnage de Mortimer Wells qui ressemble en de nombreux points au fameux détective.
Les actions des personnages sont bien présentes, les décors sont très réalistes, les sensations et émotions des personnages sont décrites avec une telle finesse que nous prenons directement la place du personnage principal.
Le seul défaut est le mystère : l'aventure se déroule et nous découvrons l'explication des mystères en même temps que le narrateur, c'est-à-dire au fur et à mesure de la lecture. Il aurait été plus judicieux de ménager plus de suspense, aussi bien vis-à-vis de l'action des personnages et de l'ordre du récit.
Mikkel Birkegaard à propos de la lecture :
« La lecture va bien au-delà des mots. C'est la sensation que l'on éprouve en tournant les pages, en sentant le papier sous les doigts, en le reniflant, en prenant conscience que d'autres l'ont lu avant nous et qu'ils en portent encore les traces. »
Dans le livre des rêves
Une critique signée Luc-Antoine
Inscrit le 07 septembre 2012  |   58 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Polars - Thrillers, Romans français
Luc-Antoine

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar