Anamor

Des chrétiens et des maures

Critique de l'œuvre

Madame Malaussène a eu un enfant d'un père inconnu. Tout va bien jusqu'à ce que ce dernier décrète un beau matin : « Je veux mon papa. ». La galère commence alors pour la famille puisque le Petit (c'est comme ça qu'il est appelé dans le roman) décide de ne plus manger jusqu'à ce qu'il ait son papa. A l'aide d'un flash-back, Pennac nous emmène avec lui dans le passé (pas si lointain) de la famille à la cherche du papa.
Peut-être n'est-ce pas le premier roman de Pennac qu'il faut lire. En effet, suite à quelques recherches, on se rend compte que cette famille est récurrente dans les romans de l'auteur. Du coup, c'est avec difficulté que l'on se met à la place des personnages, on s'embrouille et on les mélange. Le fait de ne pas avoir de prénom peut aussi être dérangeant, les protagonistes sont par exemple : le Petit, Verdun, C'Est Un Ange, Monsieur Malaussène, etc.
Une histoire qui s'avère donc être brouillon, courte mais plutôt pénible à lire. Sûrement pas le meilleur roman de cet auteur qui semble être plutôt apprécié dans le milieu littéraire.
Une aventure à retenter avec un autre roman, qui sera probablement « Au bonheur des ogres ».
Des chrétiens et des maures
Une critique signée Aline
Inscrit le 07 septembre 2008  |   218 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Polars - Thrillers, Romans français
Aline

Le coin des internautes

Moyenne des notes :   (1)
1
0
0
0
0
 
Pas encore d'avatar

Chantal

C'est un de mes auteurs préférés !!! La famille Malaussène est une série qu'il faut vraiment avoir lue. Les trois premiers (Au bonheur des ogres, La fée Carabine, La petite marchande de prose) sont tout simplement géniaux. Et ce que tu as pris pour des surnoms, sont en fait bien des prénoms, dont tu as l'explication dans les histoires précédentes.

Ce serait vraiment dommage de s'arrêter sur une mauvaise impression, c'est vraiment un très chouette auteur !


Chantal - 02 octobre 2011 -