Anamor

Divergente 1, Première partie

Critique de l'œuvre

Beatrice a 16 ans. Cette année, elle et son frère vont participer à la cérémonie du choix, où elle va devoir décider de la faction à laquelle elle appartiendra pour le reste de sa vie. Beatrice est née dans la faction des Altruistes, et a donc été élevée pour se mettre au service des autres, fût-ce au détriment de sa personne. Mais elle ne se sent pas à l'aise avec ce mode de vie. La faction des Audacieux lui parle beaucoup plus. Chargés de protéger la cité, les Audacieux sont des soldats, sportifs et sans peur. Mais changer de faction n'est pas un acte anodin. D'autant plus que lors de ses tests d'orientation, Beatrice a découvert qu'elle était "divergente", donc que sa personnalité n'est totalement en concordance avec aucune des cinq factions existantes : Altruistes, Audacieux, Erudits (qui valorisent l'intelligence et la connaissance), Sincères (qui ne mentent jamais) et Fraternels (qui évitent les conflits à tout prix). Et on l'a avertie, être divergente n'est pas une bonne chose, et il lui faut à tout prix le cacher.
Roman post-apocalyptique, dans la même veine que "Hunger Games", ce premier tome se laisse lire. Sans être de la grande littérature, le texte est accrocheur et rythmé, et on n'a pas envie de s'arrêter. Le scénario et les personnages ne sont pas bien profonds, même si l'on sent une volonté de l'auteur d'éviter tout manichéisme.
Parfait pour les vacances !
Divergente 1, Première partie
Une critique signée Chantal
Inscrit le 06 juin 2010  |   95 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Polars - Thrillers, Romans français
Chantal

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar