Anamor

Faites vos jeux

Critique de l'œuvre

Huit personnes se retrouvent enfermées dans une maison sans fenêtre, sans sortie et avec une quantité de nourriture limitée. Le maître du jeu leur explique via une bande son, que le loup est parmi eux. Que lui seul connaît le code pour ouvrir la porte blindée et que seules deux personnes pourront sortir. Commence alors un jeu psychologique où les participants, non-volontaires, devront deviner qui est le loup. Non pas pour le tuer, mais pour le sauver et espérer s'en sortir vivant. Des secrets seront dévoilés au fil des jours. En effet, chacun des personnages possède un atout sur les autres, mais surtout, ils n'ont pas été choisi par hasard. Ils ont tous une raison d'être considéré par les autres comme le loup. Alors faites vos jeux, que le meilleur gagne.
Dans la surenchère de violence, de sang et de gore toujours plus poussée par les médias, les films et les jeux vidéo, je m'attendais à avoir une version de Saw. Mais non. Il n'est pas question ici d'ouvrir les entrailles de son voisin de chambre pour trouver une clé, c'est plus fin que ça. On les laisse évoluer pour voir comment l'esprit de ces personnes va appréhender cet environnement et les consignes données. Leur humanité sera-t-elle mise en avant ou enterrée par instinct de survie ? Il est intéressant de voir l'aboutissement de leurs réflexions respectives. Nous suivons l'histoire en alternant les points de vue des 8 personnages et ce huis clos angoissant psychologiquement, arrive assez bien à nous immerger dans cette maison. Pas totalement cependant.
La cause principale étant une grande quantité de coquilles qui nous obligent à relire les phrases pour comprendre quel mot est manquant ou en trop, ce qui est très désagréable. Au-delà du roman, une réelle réflexion sur notre nature humaine est mise en lumière. Je me suis évidemment mise à la place de ces personnes pour me demander comment moi, j'aurais agi. Je n'ai pas toujours compris leurs actions où leur manque d'entrain à trouver une solution. Je pense qu'il y avait plus urgent par exemple que fabriquer un jeu de cartes avec du papier toilette. La fin est comme je me l'étais imaginée et me convient.
En conclusion, j'ai bien aimé l'histoire et la réflexion sur notre instinct de survie qui en découle, mais j'ai été gênée dans ma lecture avec les trop nombreuses erreurs et les réactions incompréhensibles de certains personnages.
"Certains collectionnaient les timbres, d'autres les personnes dans des maisons sordides."
Faites vos jeux
Une critique signée Mosaik
Inscrit le 17 mai 2017  |   39 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Polars - Thrillers, Romans fantastiques
Mosaik

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar