Anamor

Faute de preuves

Critique de l'œuvre

Wendy Tines est une journaliste qui piège des pédophiles dans son émission télé. Sa dernière prise, Dan Mercer, est un éducateur travaillant avec des enfants défavorisés. Malgré de nombreuses preuves accablantes, il continue à clamer son innocence. Lorsque la juge le relâche, ayant considéré les preuves comme irrecevables, Wendy décide de creuser, afin de comprendre le fond de cette affaire.
Elle ne soupçonnait pas un instant où tout cela allait la mener. De la disparition, trois mois auparavant, d'une jeune fille de bonne famille, au détournement de plusieurs millions de dollars, en passant par un jeu d'étudiants qui tourne mal, la journaliste va mettre sa vie et sa carrière en danger pour découvrir la vérité.
Typique d'Harlan Coben, ce roman aux multiples rebondissements est très agréable à lire. Il est quasiment impossible de s'interrompre une fois que l'on a commencé. La fin est plutôt inattendue, et bien que l'histoire soit parfois à la limite de l'invraisemblable (voire franchit la limite à l'occasion), c'est suffisament bien construit pour que ce soit pardonnable. A noter, l'utilisation des nouvelles technologies et phénomènes de modes (réseaux sociaux par exemple), qui change un peu des polars traditionnels où les policiers se baladent parfois encore la loupe à la main. A recommander à tous les amateurs de suspense, fans de Coben ou non. Petit plus pour les fans : l'apparition de plusieurs personnages récurrents dans les romans d'Harlan Coben, et dont on est bien contents d'avoir des nouvelles.
Faute de preuves
Une critique signée Chantal
Inscrit le 06 juin 2010  |   95 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Polars - Thrillers, Romans français
Chantal

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar