Anamor

Fin de ronde

Critique de l'œuvre

Albin Michel
Ce roman nous a été offert par les éditions Albin Michel !
Dans la chambre 217 de l’hôpital Kiner Memorial, Brady Hartsfield, alias Mr Mercedes, gît dans un état végétatif depuis sept ans, soumis aux expérimentations du docteur Babineau.
Mais derrière son rictus douloureux et son regard fixe, Brady est bien vivant. Et capable de commettre un nouveau carnage sans même quitter son lit. Sa première pensée est pour Bill Hodges, son plus vieil ennemi…
Ce roman est le 3ème et dernier volet des aventures du vieillissant Hodges et de la bizarre Holly. La non-lecture des précédents volets n'est pas un frein à la lecture. Je n'ai, certes, pas connaissance des détails des deux précédents romans mais Stephen King a l'intelligence de récapituler les éléments nécessaires lorsqu'il les évoque. Ce point est d'ailleurs une bonne nouvelle pour les lecteurs qui, comme moi, ont tendance à oublier le contenu des romans quelques mois après la lecture.
L'histoire est bien ficelée et bien menée. L'auteur réussit à nous en dire juste assez pour comprendre l'histoire mais sans dévoiler l'essentiel avant la fin du roman. Les personnages, qui ont probablement bien évolué depuis 3 romans sont très atypiques, bien loin de ce que l'on a l'habitude de lire et paradoxalement, alors que l'on préfère souvent lire ce que l'on connait et apprécie, cela apporte de la fraicheur à la lecture et l'auteur mettant en scène une pléiade de situations inédites qui raviront le lecteur.
Bien qu'étant une fiction pure et dure, il est intéressant que Stephen King ait choisi un thème aussi bien ancré dans la réalité, le suicide, et finisse son roman par donner les numéros en cas d'envie de suicide.
Fin de ronde est un très bon Stephen King, un thriller très efficace qui ne sort, néanmoins, pas des sentiers battus.
Fin de ronde
Une critique signée Nicolas
Inscrit le 11 mai 2008  |   264 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Fantasy, Polars - Thrillers
Nicolas

Vous avez aimé cet article, vous devriez également apprécier

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar