Anamor

François 1er

Critique de l'œuvre

XO Éditions
Ce roman nous a été offert par les éditions XO Éditions !
François 1er, Roi Très-Chrétien de France, Roi-Chevalier et Prince de la Renaissance française.
Sacré à Reims en janvier 1515, victorieux à Marignan en septembre de la même année et adoubé par l'épée du Chevalier Bayard, il est un contemporain de Henri VIII, Roi d'Angleterre, et de Charles Quint, Empereur du Saint-Empire. Tout au long de son règne, il n'aura de cesse de leur imposer son autorité sur la Chrétienté.
Allié avec Soliman le Magnifique, qui lui offre entre autres les services de Barberousse, Grand Amiral de sa flotte, il va faire entrer l'Orient au sein de l'Europe.
Passionné par les arts, protecteur de Léonard de Vinci, il est le mécène de nombreux peintres italiens. Roi bâtisseur, il agrandit le royaume et laissera dans son sillage des merveilles architecturales dont les châteaux de Chambord et Fontainebleau.
1515 = Marignan. C'est presque un automatisme. Mais que se cache-t-il derrière cette date si facile à retenir ? J'avoue ne pas être féru d'Histoire. Aussi, ce livre m'est apparu comme un moyen agréable de combler mes lacunes et d'en apprendre plus sur François 1er, Roi ô combien célèbre.
Tout d'abord, je dois dire que je suis partagé sur le style d'écriture de Max Gallo. Autant j'aime les phrases simples et les chapitres courts, regroupés en parties. Le vieux français utilisé pour les citations d'époques donnent un petit cachet "authentique" à l'ouvrage, ce qui n'est pas déplaisant. En revanche, certains chapitres se suivent et se ressemblent. Les actions décrites n'apportent pas énormément quant à l'histoire de François 1er et cela peut lasser le lecteur.
Au final, ce livre est enrichissant mais aurait pu selon moi être plus concis. J'ai parfois eu l'impression que l'histoire était délayée pour faire durer le roman.
François 1er
Une critique signée Benjamin
Inscrit le 19 décembre 2013  |   21 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Fantasy, Romans historiques
Benjamin

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar