Anamor

Gil

Critique de l'œuvre

Grand Prix des Lectrices de ELLE 2016
Ce roman fait partie du Grand Prix des Lectrices de ELLE 2016 !
Gil habite Melun avec son père. Il aime la musique. Il joue du piano et prend des cours pour passer le concours du conservatoire à Paris. Sa mère est internée dans un hôpital psychiatrique à Genève.
Gil réussit son concours, il part s’installer à Paris. On suit ses études, ses amitiés, sa vie personnelle et professionnelle, son changement de voie (grâce à sa voix !), ses voyages et ses rencontres.
Il y a peu, très peu de dialogues dans ce roman un peu étrange. Il ne m’a pas déplu, je l’ai même lu avec plaisir, mais le style –très « détaché » ?- est assez spécial. Il y a beaucoup de petits détails, on a l’impression d’avoir des sens exacerbés : on sent tout, on voit tout : « Gil vit la poignée de la porte faire un demi-tour dans le sens des aiguilles d’une montre. D’un rectangle noir s’élargissant surgit une silhouette âgée. Le professeur fixa le jeune homme, son sourire faisait ressortir ses pommettes et déplaça un instant les rides qui marquaient son visage. (…) Le professeur conduisit son élève dans la salle de musique qui sentait l’encaustique et la poudre de riz. »
Les temps de narration utilisés le plus souvent sont le passé simple et l’imparfait. Peut-être est-ce cela qui donne cette impression de détachement ? Ça et le peu de dialogues aussi je suppose.
Gil n’est pas un personnage antipathique, loin s’en faut, mais j’avoue que j’ai suivi sa « vie », son parcours, de loin, sans être touchée par ce qui lui arrive. On a d’ailleurs l’impression que lui non plus n’est pas touché (à part par la musique peut-être !)
Hypersensibilité d’un côté (les sons, les odeurs, les détails) et détachement total de l’autre, le tout fait un drôle de mélange, très agréable à lire malgré tout.
Ce roman a reçu le Prix de la ville de Deauville Festival Livres & Musiques 2015
Gil
Une critique signée Nath56
Inscrit le 27 octobre 2014  |   151 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Romans étrangers, Romans français
Nath56

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar