Anamor

God save la France

Critique de l'œuvre

Paul West est anglais.
Il débarque en France pour une implantation de salons de thé dans Paris. Agé de 27 ans, son français est très médiocre et ses relations avec ses collègues tendues. Mais créateur de la fameuse enseigne anglaise « Voulez-vous Café avec moi », Paul fera tout pour mener à bien sa mission, laquelle sera entachée de nombreux obstacles.
Titre original : A year in the merde. Un titre bien plus évocateur et représentatif du contenu du roman. En effet, notre English Paul est attiré par la merde, à savoir qu'il marche dedans dès qu'une se présente devant lui. C'est simple il ne les voit pas.
La première phrase est encourageante, car très réaliste et un premier sourire élargit nos lèvres. Pourtant ce sera l'un des rares sourires, tant ce roman est bourré de clichés. Une grève toutes les vingt pages : pharmacie, police, éboueurs, journalistes, etc., tout y passe. Quand ce n'est pas la grève, ce sont les organismes (sécurité sociale, santé), la politique, la nourriture, etc. C'est poussif, et d'un ennui formidable. Les embrouilles semblent tellement loin du quotidien et tout simplement irréalistes. J'en passe et des meilleures, pourquoi vous en dire plus.
Un roman très francophobe et dénué d'intérêt.
Notez que l'anglais est décrit comme un obsédé dont le sexe est le second sujet principal après la merde.
God save la France
Une critique signée Nicolas
Inscrit le 11 mai 2008  |   264 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Fantasy, Polars - Thrillers
Nicolas

Vous avez aimé cet article, vous devriez également apprécier

Le coin des internautes

Moyenne des notes :   (3)
1
2
0
0
0
 
Pas encore d'avatar

Pas encore d'avatar

En ce qui me concerne, j'ai lu la version anglaise que j'ai trouvé vraiment marrante.
Je sais pas du tout comment ont -ils réussi à traduire l'humour anglais ( il parait que ce n'est pas évident du tout )
Cela permet une bonne réflexion sur notre mode de vie ( même si celui des parisiens doit être un peu différent des "campagnards"). Pour les grèves, c'est une caractéristique purement française d'où le fait qu'il y insiste un peu.

Je vous adresse mes félicitations pour votre site super ( et un coucou à Aline )
Je m'attaque à la suite et je n'hésiterais pas à laisser un nouveau commentaire !


Manu - 20 octobre 2011 -

Pas encore d'avatar

Je me suis franchement éclatée avec ce bouquin !


Virginiie - 28 octobre 2010 -

Aline

Certes ce roman est bourré de clichés, mais moi je les trouve plutôt réalistes !
Ce livre est plus un livre de chick lit : léger et d'après moi marrant. Bref parfait à lire sur la plage... ou ailleurs puisqu'il est fait pour se détendre.
Bien sur, il ne faut pas s'attendre à éclater de rire mais des sourires ca c'est sur il y en aura (si ce genre littéraire est le votre).


Aline - 16 août 2010 -