Anamor

Hades Hangmen 2, Sans foi ni loi

Critique de l'œuvre

Kyler est le vice-président des Hangmen, gang de bikers trafiquants d'armes. Il est beau gosse, le sait et en profite. Il veut vivre à fond sans contrainte. Sa devise : "vivre libre, rouler libre, mourir libre". Pourtant, tout change le jour où il participe au sauvetage des soeurs de Maé restées dans cette secte fuie par la jeune femme quelque temps auparavant. Il découvre Lila et tombe sous son charme immédiatement. Lila n'arrive pas à se faire à cette vie hors de la communauté. Elle se sent en danger en permanence dans ce monde si violent qu'est celui des bikers. Ky va devoir lui apprendre à revenir à la réalité et lui redonner confiance en elle. Seulement, le nouveau prophète qui guide la secte ne compte pas abandonner les jeunes femmes et fera tout pour les récupérer et les purifier de leurs péchés. Quand les serviteurs d'un prophète extrémiste armés jusqu'aux dents s'attaquent aux serviteurs de Hades, que peut-il ressortir de positif d'un tel affrontement ?
Dans ce deuxième tome, nous suivons Ky, le vice-président des Hangmen et meilleur ami de Styx découvert dans le premier tome. Nous plongeons à nouveaux dans le sang, la mort et la perversion de l'âme humaine. Lila n'est pas comme sa soeur. Elle n'arrive pas à reprendre pied dans le nouveau monde qui s'offre à elle. On se demande si elle va finir par s'habituer ou perdre la raison. Avec l'alternance des points de vue, celui de Ky et celui de Lila, nous pouvons mieux cerner les personnages et savoir ce qu'ils pensent. Il est intéressant de comprendre ce qui se passe dans la tête de la jeune amish et pourquoi elle tient tant à retrouver sa communauté malgré tout ce qu'elle y a subi. Cela nous montre l'étendue du pouvoir de ces gourous qui lavent le cerveau de leurs disciples et arrivent à leur faire admettre comme normale et nécessaire toutes sortes de sévices et de comportements inappropriés. Même si on pouvait avoir peur de se lasser, car oui, on prend les mêmes et on recommence ; même gang, même clan adverse, même problématique qu'au tome 1, ça fonctionne bien. L'écriture est tellement intense que le plaisir est là. Il y a tout de même quelques invraisemblances. Par exemple, après toutes ces années ou les viols presque quotidiens sont subis, aucune des jeunes femmes que nous suivons au cours du roman ne tombe enceinte ?! Ça ne gêne pas pour l'histoire, mais quand même, ça manque un peu de réalisme.
À part ça, Tillie Cole a vraiment une écriture addictive. Les 470 pages se lisent à une vitesse incroyable. J'ai hâte de découvrir le troisième tome qui sortira en septembre 2017. En VO, 6 tomes sont déjà sortis à ce jour. J'espère qu'ils seront tous traduits, mais que l'histoire va évoluer pour éviter de tomber dans l'ennui et la répétition. Comme dans le tome précédent, une playlist est proposée à la fin du roman pour nous permettre de plonger au mieux dans l'univers de l'auteure.
Hades Hangmen 2, Sans foi ni loi
Une critique signée Mosaik
Inscrit le 17 mai 2017  |   35 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Polars - Thrillers, Romans fantastiques
Mosaik

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar