Anamor

Inspecteur Lynley 15, Le rouge du péché

Critique de l'œuvre

Bouleversé par les tragiques événements des tomes précédents (voir "Sans l'ombre d'un témoin", du même auteur), Thomas Lynley parcourt les côtes de Cornouailles. Il pense avoir laissé derrière lui Scotland Yard, les enquêtes criminelles, ses amis, et toute sa vie, mais c'est sans compter sur le destin. Car au détour d'une falaise, il tombe sur le corps sans vie d'un jeune homme, visiblement tombé alors qu'il s'adonnait à l'alpinisme. On pense d'abord à un accident, mais l'examen du matériel de la victime montre rapidement qu'il s'agit d'un meurtre.
La police locale prévenue, on prie Lynley de rester sur place le temps de l'enquête. Au début comme suspect, puis comme soutien officieux d'une force de police en sérieux sous-effectif, Lynley va devoir redevenir, sinon lui-même, au moins un humain civilisé. Cela ne se fera pas sans mal, car son traumatisme est profond (notez comme je circonvolutionne habilement pour vous éviter les spoilers !).
Il sera soutenu par le Sergent Havers, détachée en Cornouailles le temps de l'enquête, dans le but non-avoué de tenir Lynley à l'oeil, et par Daidre, une jeune femme ayant une maison de campagne à proximité du lieu du crime, également suspecte.
Avec ce livre, Elizabeth George n'atteint pas le niveau de "Sans l'ombre d'un témoin". Cela reste cependant un bon roman policier, et c'est surtout un roman de transition pour Lynley. L'enquête est bien menée, et la fin plutôt inhabituelle. Un bon moment pour les fans du duo Lynley - Havers.
Inspecteur Lynley 15, Le rouge du péché
Une critique signée Chantal
Inscrit le 06 juin 2010  |   95 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Polars - Thrillers, Romans français
Chantal

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar