Anamor

Je vous écris dans le noir

Critique de l'œuvre

Grand Prix des Lectrices de ELLE 2016
Ce roman fait partie du Grand Prix des Lectrices de ELLE 2016 !
Pauline Dubuisson est une jeune fille de bonne famille. Seule fille au sein d’une fratrie qui compte 4 enfants, ses parents, son père surtout, l’élèvent comme un garçon, son père l’emmenant par exemple à la chasse avec lui.
Elle n’aime pas la chasse, mais est heureuse de passer des moments avec son père, devant lequel elle est en adoration.
Pauline est intelligente et elle n’a pas froid aux yeux. En pleine guerre, son père se sert d’elle, alors âgée de 16 ans, pour avoir des contacts avec l’ennemi et par là même avoir de la nourriture.
Dans ce roman, Jean-Luc Seigle a très bien su se mettre dans la peau de Pauline, dans la peau d’une femme.
Et j’avoue que la première chose, le premier sentiment qui m’est venu à l’esprit à la fin de cette lecture, c’est l’admiration.
Envers cette femme tout d’abord, une meurtrière, c’est vrai, c’est un fait, elle le reconnaît et elle a été punie pour son geste.
Elle a d’ailleurs été « punie » plusieurs fois au cours de sa vie et parfois de façon très injuste. Pourtant, à chaque fois, elle se relève.
Je n’admire pas son geste, personne ne devrait s’arroger le droit de supprimer un autre être humain. Mais je le comprends. Et ce que j’admire chez cette femme, c’est son courage, le courage de se relever, de recommencer à vivre, malgré tout…
Admiration également pour l’auteur, qui a si bien su se glisser dans le personnage, qui a si bien su la faire vivre sous nos yeux.
J’ai tellement aimé ce roman, qu’en rédigeant cette présentation, j’ai recommencé à le lire !!
Je vous écris dans le noir
Une critique signée Nath56
Inscrit le 27 octobre 2014  |   151 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Romans étrangers, Romans français
Nath56

Vous avez aimé cet article, vous devriez également apprécier

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar