Anamor

L'Autre 3, La Huitième Porte

Critique de l'œuvre

Quelques années ont passé depuis la chute de la seconde part de l'Autre, Onjü. Natan et Shaé ont désormais un enfant, Elio, ce dernier qui concentre à lui seul les pouvoirs des six grandes Familles. Il est donc cogiste, mnésique et scholiaste du côté de son père et guérisseurs, bâtisseur et métamorphe du côté de sa mère. Cependant, ce jeune garçon n'a que neuf ans quand ses parents sont attaqués par des hordes de monstres, envoyés par Eqkter.
Elio se réfugie dans la maison de l'Ailleurs alors que ses parents combattent à l'extérieur. Sans nouvelle de ces derniers il se réfugiera à Marseille et commencera sa nouvelle vie, en compagnie de Rafi et Gino.
Mais la menace l'Autre n'est jamais très loin et bientôt Elio devra faire face.
Ce troisième et dernier oppose donc Elio à Ekter. La disparition de Natan et Shaé est problématique car elle détruit la dynamique et casse le rythme du roman. Lorsqu'on commence une série et que l'on écrit deux tomes avec des héros, faisant tout pour que le lecteur s'y attache, changer totalement est risqué. Preuve en est, le roman perd de sa saveur et il fut assez difficile à terminer.
Et c'est dommage car l'histoire est prenante et la façon de vaincre la dernière part de l'Autre est certes idyllique et risque de ne pas émouvoir les adultes, mais ravira sûrement les plus jeunes.
Pour conclure, l'Autre est définitivement une trilogie pour adolescents qui est très loin du niveau du Le Pacte des Marchombres.
L'Autre 3, La Huitième Porte
Une critique signée Nicolas
Inscrit le 11 mai 2008  |   264 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Fantasy, Polars - Thrillers
Nicolas

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar