Anamor

L'espoir, cette tragédie

Critique de l'œuvre

Belfond
Ce roman nous a été offert par les éditions Belfond !
Solomon Kugel a la chance de connaître un nouveau départ : il achète une ferme dans une petite ville très paisible où il vit avec sa femme Bree et son fils Jonas. La mère de Kugel, qui est atteinte d'une maladie incurable, va venir loger chez eux pour finir sa vie.
Un jour, Kugel entend un bruit particulier résonner dans les conduits de chauffage. Il découvre ainsi, dans son propre grenier, une femme, très vieille et marquée par la vie et le temps.
Kugel, accablé de reproches, finira-t-il enfin par connaitre la quiétude qu'il espérait tant ?
Shalom Auslander nous offre ici un roman tragique et comique à la fois, tragique car il fait souvent référence aux massacres de juifs durant la seconde guerre mondiale et comique, car un humour noir est présent tout au long de l'ouvrage.
Le style d'écriture est fluide, les personnages sont suffisamment décrits pour que nous puissions nous en faire une opinion.
Les actions sont bien développées et s'enchaînent logiquement. Les pensées des personnages sont narrées d'une manière si éloquente qu'elles deviendront rapidement les vôtres.
L'auteur a le courage d'assumer ses idées avec philosophie et réalisme et nous fait le plaisir de partager ses opinions. Et ce n'est qu'en lisant ce roman que vous comprendrez pourquoi l'espoir est selon lui une tragédie.
Cependant, il n'y a pas de tirets lors des dialogues, et nous sommes parfois surpris de comprendre qu'un personnage s'exprime alors que le paragraphe précédent nous avait transporté dans la tête du personnage principal.
Une citation de Shalom Auslander à méditer :
« Tu as vu comme ils nous traitent ? avait-elle murmuré. Il n'y a pas de paix, jamais de paix. Partout où nous allons, nous nous cachons. Toujours et encore plus de terreur. »
L'espoir, cette tragédie
Une critique signée Luc-Antoine
Inscrit le 07 septembre 2012  |   58 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Polars - Thrillers, Romans français
Luc-Antoine

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar