Anamor

L'étranger des Carpathes

Critique de l'œuvre

Roumanie, XIXème siècle. Alors qu'un seigneur - le compte Fahnenberg - et sa suite, en route vers leur nouvelle demeure que Fahnenberg vient d'hériter de son frère, traversent une dangereuse et sombre forêt secouée de vents terribles, une meute de loups affamés se lance à leur poursuite. Leur course les mène aux abords du chateau maudit et abandonné de Klatka où ils seront sauvés par un homme aux allures étranges qui disparaitra après que les loups aient fait demi-tour. Quelques semaines plus tard, Franziska, la fille du comte, commence à souffrir d'un mystérieux mal qu'aucune médecine n'arrive à soigner. Son teint blémit, ses forces l'abandonnent... en bref, sa vie la quitte.
Ce court roman de 64 pages est passionnant. L'ambiance est sombre et pesante, le cadre - les Carpathes - est idéal pour une telle mise en scène : une grande forêt, un vent violent, des loups affamés, etc. La lecture en est intense et loin d'être reposante, mais quel régal.
L'historie n'est plus originale de nos jours - les vampires ayant la pôle position dans les nouveaux romans dits bit-lite, les séries TV et autres films -, mais il convient de se replacer dans l'époque de l'écriture de cet essai, le XIXème siècle ! Dracula n'existait alors pas mais il est d'ailleurs vraisemblable que cette histoire ait pu réellement inspirer Bram Stocker pour l'écriture de son best-seller tant de nombreux éléments sont similaires. D'ailleurs, à la fin de la lecture de L'étranger des Carpathes, la seule envie du lecteur sera de découvrir ou relire Dracula.
L'étranger des Carpathes
Une critique signée Nicolas
Inscrit le 11 mai 2008  |   264 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Fantasy, Polars - Thrillers
Nicolas

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar