Anamor

La CAVE

Critique de l'œuvre

Summer ne s'imaginait pas à quel point la vie pouvait être dangereuse, à quel point tout peut basculer même dans un coin paumé où il ne se passe jamais rien. Elle va faire une mauvaise rencontre et vivre l'enfer. Elle ne sera pas seule mais elle est la seule à vraiment vouloir s'en sortir. Ne jamais renoncer, ne jamais perdre espoir, c'est ce qu'elle se répètera pour tenir le coup en espérant que quelqu'un lui vienne en aide avant qu'il ne soit trop tard.
Entrer dans "la cave", c'est entrer dans le cerveau complètement barré d'un psychopathe.
J'ai apprécié ma lecture bien qu'une partie du roman soit répétitive.
Dans cet ambiance glauque et malsaine, on se demande pourquoi ces "fleurs" comme il les appelle ne se rebellent pas. Et puis quand elles le font, on se demande, mais pourquoi tu le provoques, tu es folle ? C'est très perturbant, obéir et être soumise pour survivre ou se rebeller au risque de se faire tuer ? L'auteure joue avec nos émotions jusqu'au bout.
Dans ce thriller psychologique, on nous amène à penser comme les captives, à comprendre leurs réactions qui, au départ, nous semblent insensées. Nous nous retrouvons aussi dans la tête du psychopathe et nous suivons toutes ses réflexions qui l'amènent à faire ce qu'il fait, et puis, ce roman nous donnant le point de vue de plusieurs protagonistes, nous suivons aussi les proches de Summer qui ne cessent de la chercher. On ressent leur angoisse, et le temps qui passe et l'espoir qui s'envole peu à peu de la revoir vivante.
En bref, c'est un roman vraiment réussi qui nous permet d'être au plus près de tous les protagonistes de l'histoire, la couverture est très réussie et représente bien l'histoire.
La CAVE
Une critique signée Mosaik
Inscrit le 17 mai 2017  |   42 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Polars - Thrillers, Romans fantastiques
Mosaik

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar