Anamor

La chasse sauvage 1, Les Chants de la Terre

Critique de l'œuvre

Elspeth Cooper nous emmène dans un monde imaginaire dans lequel certains "élus" ont accès à une magie appelé "Le Chant". Depuis un certain évènement, ces derniers sont persécutés par l'église et bien souvent mal vus par les autres. Gair est l'un d'eux. Condamné à mort, il réussit à s'enfuir avec un vieil homme qui se fait appeler Alderan et qui semble en connaître un rayon sur la magie.
Ensemble, ils fuiront les chevaliers de l'église, bien déterminés à jeter Gair sur le bûcher. Leur fuite les mènera au sein d'un ordre magique : Les Protecteurs du Voile. Ici Gair découvrira sa nouvelle famille, apprendra à maîtriser et accroître son formidable don.
Mais le Voile qui sépare leur monde du Royaume Caché infesté de démons faiblit et bientôt Gair devra mettre ses talents à contribution pour sauver son monde et la femme dont il est tombé amoureux.
Il convient de commencer la critique par le livre lui-même. Bragelonne a mis le paquet sur cette édition, avec une couverture rigide noire aux écritures d'un bleu brillant. La douceur au toucher est très agréable. Mais ce n'est pas tout car une jaquette très bien réalisée protège ce petit bijou. La série complète sera du plus bel effet dans une bibliothèque.
La lecture est assez lente. Habitué à lire les livres de Fantasy bien plus rapidement, il m'aura fallu presque 3 semaines pour l'achever. L'écriture est certes très agréable, la magie est à chaque fois relatée avec poésie et délicatesse, notamment les promenades aériennes mais l'histoire manque de profondeur.
Certes Elspeth Cooper connait ses classiques, notamment Harry Potter dans lequel on retrouve de nombreuses ressemblances (école de magie, ennemi très puissant et banni, etc.), mais le passé du royaume, la grande guerre et surtout la magie, son histoire, ses fondations, etc. sont ici très peu expliqués. Outre le background, notre jeune auteure a fait l'erreur de donner à son héros un trop plein de pouvoirs. A peine arrivé à l'école il connait tout de la magie, possède des dons rares, une énergie infinie mais sait aussi combattre à l'épée (dans le cas où ses pouvoirs lui seraient retirés...). Bref un garçon trop fort pour être intéressant. Le personnage d'Alderan est plus charismatique, mystérieux et n'est pas sans rappeler un certain Aragorn du Seigneur des anneaux. Certaines erreurs de narration auraient pu être évitées mais l'indulgence est de mise, l'ouvrage reste de qualité pour un premier roman.
Ce premier place donc certains personnages dans des contextes différents qui pour le moment semblent éloignés et laisse entrevoir les abords d'une grande guerre.
En conclusion, ce premier tome de La chasse sauvage n'est certes pas très original, mais on prend plaisir à suivre les aventures de Gair.
La chasse sauvage 1, Les Chants de la Terre
Une critique signée Nicolas
Inscrit le 11 mai 2008  |   264 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Fantasy, Polars - Thrillers
Nicolas

La chasse sauvage sur Anamor (Série en cours)

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar