Anamor

La femme du monstre

Critique de l'œuvre

Il y a vingt ans, elle a épousé le monstre.
Aujourd'hui, c'est le procès de cet homme.
A mi-chemin entre flashback pour en apprendre un peu plus sur la vie du couple (de leur rencontre au dérapage, si l'on peut appeler cela comme ça) et le jugement concernant le meurtre d'une jeune fille. Y aura-t-il ou non une rédemption ou au moins des excuses à la famille de la victime ? Comment la femme (narratrice tout au long du roman) du monstre va-t-elle vivre cela ? Pourquoi n'a-t-elle pas vu la vraie personnalité de celui qu'elle a aimé avant que le drame ne se produise ?
Témoignage époustouflant d'une femme meurtrie par la vie, tel est le thème du livre en quelques mots. Ne vous attendez pas à un récit haletant avec du suspense à chaque pages, c'est un récit « plat ». Attention, il ne faut pas croire qu'il est inintéressant ou mal écrit. L'écriture est en harmonie avec l'histoire : froide mais parfaitement en accord avec le procès du monstre et des souvenirs de sa femme. On pourra tout de même regretter l'histoire un peu trop prévisible.
C'est un roman simple, sans superflu, que l'on dévore donc, mais qui, il est certain dérange. Le sujet est particulièrement bien choisi, on ne s'intéresse que très rarement aux femmes de tueurs, de monstres.
Ce roman est le premier de Jacques Expert. Cela présage de bonnes surprises pour la suite, avec une écriture plus approfondie encore. Un autre de ses livres est d'ailleurs commenté sur Anamor : La théorie des six.
La femme du monstre
Une critique signée Aline
Inscrit le 07 septembre 2008  |   218 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Polars - Thrillers, Romans français
Aline

Vous avez aimé cet article, vous devriez également apprécier

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar