Anamor

La forteresse des Highlands

Critique de l'œuvre

Ecosse, XIIIème siècle. Margaret MacDonald est la fille du laird d'une célèbre province côtière. Son avenir est tout tracé. Depuis sa plus tendre enfance, elle est promise à Lachlan Ross et vivra à la cour d'Alexandre, roi d'Ecosse. Ce destin est cependant bien différent de celui que lui prédit une vieille devineresse un beau jour : « Il te faudra affronter des dragons, ma fille ».
Peu de temps après, elle découvre que Lachlan la trompe avec Fiona sa meilleure amie, puis sa province natale, Somerstrath est attaquée par des Vikings, massacrant sa famille ainsi qu'une majorité des habitants. Sa rencontre avec un immense guerrier à la chevelure dorée, dont lui avait parlé la devineresse bouleversera ce destin finalement pas si tracé que ça.
Ce livre fait partie de la catégorie romance historique. Et c'est bien ce qui m'a attiré le premier, ne connaissant pour ainsi dire rien de l'histoire de l'Ecosse. Cultivons-nous et pourtant la couverture ne s'y prête pas. Elle me fait légèrement penser aux téléfilms diffusés l'après-midi, qui sont souvent très moyens.
Pourtant ce roman est agréable à lire. « J'ai lu » nous le classe dans « Aventures et Passions », et en effet, nous avons là un mélange d'action/aventure du XIIIème siècle avec son lot de meurtres, viols, barbarie mais aussi une passion amoureuse comme fil rouge et à n'en pas douter, un magnifique Happy End.
Un roman simple, qu'on pourrait qualifier d'idéal à madame, agréable, divertissant mais qui ne restera pas gravé dans les mémoires, sauf peut-être pour la découverte d'une partie de l'histoire de l'Ecosse.
La forteresse des Highlands
Une critique signée Nicolas
Inscrit le 11 mai 2008  |   264 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Fantasy, Polars - Thrillers
Nicolas

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar