Anamor

La maison des miroirs

Critique de l'œuvre

Une petite maison isolée et inhabitée depuis des lustres va révéler bien des surprises. Elle a abrité vingt ans auparavant un tueur en série qui a enlevé quatre enfants pour finalement en tuer trois avant de se donner lui-même la mort. Cette maison est celle de John Grady, c’est tout bonnement la maison de l’horreur, elle attire, comme c’est souvent le cas, après tant d’années, de nombreux touristes morbides. Charlie Parker, un détective privé, a été payé pour surveiller cette demeure et éviter qu’un détraqué ne reproduise l’inimaginable. Cela fait suite à la découverte devant la maison de la photo d’une petite fille, qui a pu la déposer là ?
La maison des miroirs est un thriller très court écrit sous la forme d'une nouvelle. Ce livre, proposé chez Pocket pour moins de trois euros, met en avant Charlie Parker qui semble être un personnage récurrent de John Connolly. Ce dernier a décidé d’écrire cette œuvre pour cadrer davantage l’univers qu’il développe dans ses autres romans. Bien qu’il ait été écrit a posteriori d’autres parutions où l’on retrouve ce personnage, la compréhension de cette courte histoire n’est pas remise en question. Concernant ce roman, une certaine lenteur est à déplorer, certains la mettront sous le signe du climat angoissant voulu par l’auteur. Une nouvelle sympathique mais pas fabuleuse, qui ne donne pas forcément envie de suivre l’auteur et son style. A noter aussi que le surnaturel occupe une grande place dans l’histoire.
La maison des miroirs
Une critique signée Aline
Inscrit le 07 septembre 2008  |   218 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Polars - Thrillers, Romans français
Aline

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar