Anamor

La mémoire des murs

Critique de l'œuvre

Dans un appartement, on peut s'y sentir bien, y être heureux ou tout le contraire. Pascaline, informaticienne de quarante ans déménage suite à un divorce difficile. Elle veut recommencer sa vie ailleurs, c'est pour cela qu'elle décide de louer un petit appartement qui lui ressemble : calme et bien aménagé. Elle ne sait pas en emménageant que dans cet appartement un drame a eu lieu pourtant elle va vite le découvrir à ses dépends.
Un livre très court de Tatiana de Rosnay qui nous emmène une fois de plus dans un univers bien particulier. Cette fois ci, elle se tourne sur les sentiments que l'on ressent suite à l'horreur. Peut-on vivre normalement dans un endroit où il y a eu un crime commis ?
Notre héroïne n'est pas spécialement attachante, elle est lassante. Pour la résumer, on peut dire que c'est le genre de personnes transparentes que personne ne remarque et qui s'avère donc avoir une histoire qui est elle aussi épuisante. Le sujet traité, à savoir les traumatismes qui ressortent suite à une agression ou à un puissant choc, aurait pu être intéressant, mais ici ce n'est pas le cas. C'est un livre rapide à lire (heureusement !) qui n'approfondie malheureusement pas autant que dans les précédents romans ce que cherche à faire passer l'auteur. Un seul mot à dire, dommage mais n'allez pas croire non plus qu'il est inintéressant à lire, il n'est juste pas totalement abouti.
La mémoire des murs
Une critique signée Aline
Inscrit le 07 septembre 2008  |   218 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Polars - Thrillers, Romans français
Aline

Vous avez aimé cet article, vous devriez également apprécier

Le coin des internautes

Moyenne des notes :   (2)
0
0
2
0
0
 
Pas encore d'avatar

Pas encore d'avatar

C'est le 4e roman de T de Rosnay que je lis et, pour moi, le moins bon. Je suis d'accord avec vous; le sujet aurait pu être traité autrement.
Bonne journée.


Philippe D - 02 janvier 2011 -

Daniel

Tout à fait d'accord ; rien à voir avec Elle s'appelait Sarah qui s'est avéré être un très bon et émouvant témoignage. On a l'impression avec les autres livres que c'est écrit rapidement, superficiellement, sans recherche psychologique des personnages et de mise en valeur des situations...


Daniel - 04 décembre 2010 -