Anamor

La Plage de la mariée

Critique de l'œuvre

Prix du Club des Lectrices Charleston 2017
Ce roman fait partie du Prix du Club des Lectrices Charleston 2017 !
Zoé, 30 ans, menait une vie simple et tranquille à Nice. Un boulot sympa, un mec cool, de chouettes amis et des parents géniaux.
« Avait » : car un matin, sa vie se retrouve totalement chamboulée. Ses parents trouvent la mort dans un accident de la route et sa mère, avant de mourir, lui confie un terrible secret sur ses origines.
Suite à cette révélation, elle va quitter Nice pour la Bretagne afin de trouver des réponses aux nombreuses questions soulevées par l’aveu de sa mère.
Mais si elle rencontre là beaucoup de gens très sympathiques, ceux qu’elle va interroger à propos du passé de sa mère sont plutôt fermés et on comprend vite qu’ils n’ont pas très envie de remuer le passé.
Un roman qui mêle visite touristique de la Bretagne, quête identitaire, enquête sur une vieille affaire et histoire d’amour (plutôt romantique ! N’en déplaise à Zoé…).
Zoé est un personnage très agréable, elle est pleine d’énergie et d’humour, parfois maladroite dans ses propos, mais généreuse et spontanée !
Une jolie histoire, facile à lire, avec son lot de surprises et de bons moments. Un roman frais et amusant qui m’a bien plu !
Un extrait : « - ça ne te dérange pas d’ouvrir pour nous au moins ?
- Tu as stipulé dans ton sms qu’il s’agissait d’une « réunion de crise ». Dans quel autre endroit que mon pub envisages-tu une telle manifestation, dis-moi ? Dans la chambre de la reine, à Buckingham Palace, peut-être ? Avec ses corgis pour conseillers ?
Alors que nous avançons vers la place Masséna, inondée de soleil et de touristes armés de perches à selfies, je réalise que s’il y en a une qui va vraiment me manquer, avec sa grande gueule tendre, c’est bien Elsa. Neuf années nous séparent, pourtant cette différence n’a jamais constitué un obstacle à notre amitié, bien au contraire.
Elsa a su devenir la grande sœur que je n’ai jamais eue, une sacré femme au dynamisme contagieux, que j’admire tant pour ses choix de vie que pour sa détermination. »
La Plage de la mariée
Une critique signée Nath56
Inscrit le 27 octobre 2014  |   151 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Romans étrangers, Romans français
Nath56

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar