Anamor

La Route d'émeraude

Critique de l'œuvre

First Thriller
Ce roman nous a été offert par les éditions First Thriller !
Un homme mort éviscéré vient d'être retrouvé par un journaliste dans un cimetière. Ce dernier aurait été prévenu de ce drame par le meurtrier lui-même. Faut- il y voir un quelconque avertissement ? C'est ce qu'en pense le commissaire chargé de l'enquête. Cela pourrait être une banale bien qu'affreuse histoire de meurtres mais cela semble plus compliqué. Maxime Langelot, cambrioleur d'œuvres d'arts et sa compagne (ex flic reconvertie) devaient rencontrer la victime. C'est donc tout naturellement qu'ils sont suspectés, interrogés, relâchés mais ils restent dans le collimateur de la police. Les choses s'accélèrent lorsqu'ils rentrent en contact avec la nièce du défunt. S'engage alors une course poursuite haletante à la cherche de la table d'émeraude qui va mener notre couple dans de nombreuses aventures.
Dans « La Route d'émeraude », nous retrouvons Delphine et Maxime, des personnages que P.J. Lambert nous a déjà présentés dans « Les Murmures du tombeau ».
L'histoire est bien construite, l'intrigue est bonne. Il est difficile de savoir comment va se finir le roman avant sa fin. Les chapitres s'alternent en changeant de personnages. En effet, jusqu'à un certain moment c'est plusieurs histoires qui se rejoignent en une seule plus grande. Ce n'est que vers la fin que tous les personnages de ce roman sont réunis. Bémol quant à cette séparation ou plutôt quant à l'écriture de celle-ci, seul le point de vue de Maxine est écrit à la première personne. Cette distinction le met sur un piédestal là où il n'a pas lieu d'être (bien qu'il soit l'un des personnages principaux). L'histoire peut se résumer en la quête de la table d'émeraude, celle-ci n'en est pourtant pas une puisque certains des personnages savent très bien où elle se trouve, c'est la seule chose que l'on pourrait reprocher à l'intrigue en voulant être tatillon.
Un roman abouti qui nous emmène dans une aventure passionnante avec une pointe d'histoire pour rehausser le tout. L'écriture de l'auteur est fluide, simple et il y a des dialogues là où il faut pour ne pas alourdir le récit.
Bref, un roman intéressant et sympathique à lire. A noter que pour mieux connaitre les personnages principaux commencer par « Les murmures du tombeau » peut-être intéressant. Mais cette première lecture n'est absolument pas nécessaire à la compréhension de l'histoire. Un auteur français à découvrir donc.
La Route d'émeraude
Une critique signée Aline
Inscrit le 07 septembre 2008  |   218 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Polars - Thrillers, Romans français
Aline

Vous avez aimé cet article, vous devriez également apprécier

Le coin des internautes

Moyenne des notes :   (1)
0
1
0
0
0
 
Pas encore d'avatar

Plexus

Roman palpitant, la Route d'émeraude se lit facilement. Le suspens est omniprésent, l'auteur sachant éveiller l'esprit du lecteur. L'intrigue est prenante, les personnages plutôt attachants. Ces éléments en font un roman très agréable à lire, abordable par tous.
Cependant, on pourra regretter la facilité de l'intrigue : certes prenante, l'histoire amène un sentiment de déjà-vu : personnages un peu caricaturaux, quoique attachants, aspects historiques, alchimiques ou artistiques façon Da Vinci Code... Un léger manque de crédibilité saupoudre le tout.
Malgré ces défauts, il est indéniable que P. J. Lambert signe là un bon divertissement. A noter que, s'il s'agit de la suite de [url=/oeuvres/les-murmures-du-tombeau.html]Les murmures du tombeau[/url], sa lecture n'est absolument pas nécessaire à la compréhension de l'histoire.


Plexus - 27 mai 2011 -