Anamor

La saga du Sorceleur 2, Le Temps du mépris

Critique de l'œuvre

L'heure n'est plus à l'entente cordiale entre les rois et les magiciens.
Dans le pays du Sorceleur, quelque chose se trame, qui va inévitablement tourner au drame. La jeune Ciri, élevée pour devenir sorceleuse, se retrouve au coeur des rivalités. Qu'attend-on d'elle? Quelle est sa véritable destinée?
L'assemblée générale des magiciens, qui se déroule sur l'île de Thanedd, dévoilera les intrigues et révélera les traîtres. Qu'adviendra-t-il alors de Ciri, objet de toutes les convoitises ? Geralt de Riv, uni désormais à cette enfant comme un père à sa fille, sera-t-il capable de la sauver des griffes de ses poursuivants ?
J'avais terminé Le Sang des Elfes sur un sentiment de calme avant la tempête. J'attendais réellement que l'histoire prenne du rythme dans ce deuxième tome de la Saga du Sorceleur.
Je n'ai pas été déçu.
L'aventure s'emballe réellement et les protagonistes sont mis à rude épreuve.
Le style d'écriture est très intéressant avec des dialogues toujours aussi riches et travaillés et des scènes d'action dynamiques. Certains passages relatifs au passé sont narrés par des personnages, ce qui a pour effet de réellement inclure le lecteur dans l'histoire, car au final on a l'impression que l'on nous raconte l'histoire en même qu'au personnage.
Connaissant le jeu the Witcher, je pensais que Geral de Riv aurait une place plus importante dans les récits de Sapkowski. Ce n'est toujours pas le cas dans ce deuxième tome. On sent que Geralt est un personnage charismatique mais il ne révèle pour le moment pas son potentiel même s'il commence doucement à remettre en question son "principe de neutralité".
Dans ce tome, l'auteur se focalise sur Ciri mais également sur les intrigues politiques. De nombreux rebondissements ont lieu, entre alliances et trahisons.
Je dois avouer que par moment je me suis un peu "perdu" car l'auteur introduit une bonne vingtaine de nouveaux noms ce qui rend parfois la compréhension difficile. De nombreux lieux sont également cités, mais il est ardu de tous les retenir.
En contrepartie le récit gagne en profondeur : on découvre tout un univers "étendu" et cela m'a donné le sentiment que les personnages principaux ne sont que des maillons parmi d'autres dans toute cette intrigue.
Pour conclure, je recommande la lecture de ce livre à tous les fans de Fantasy, mais également aux fans de the Witcher.
La saga du Sorceleur 2, Le Temps du mépris
Une critique signée Benjamin
Inscrit le 19 décembre 2013  |   21 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Fantasy, Romans historiques
Benjamin

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar