Anamor

La théorie des six

Critique de l'œuvre

La théorie des six est un concept inventé par Frigyes Karinthy en 1929. Son principe est simple : chaque personne (sur Terre) peut être connectée à une autre par une chaîne de connaissances ne contenant pas plus de 5 intermédiaires.
Julien Dussart est un homme de 35 ans. Célibataire, couvé par sa maman d'amour comme il aime à l'appeler, il a une malformation à la jambe qui fait de lui un “boiteux”. Cet homme a décidé de tester le concept de Karinthy en l'associant à des meurtres. Il choisit donc une personne, loin de chez lui, l'assassine et espère remonter à la numéro 1 qu'il a déjà en tête via le réseau qui va se créer à partir de cette première personne. Afin de ne pas être le seul spectateur du passage de concept à théorie, Julien va mettre le commissaire divisionnaire (une femme) dans le coup, l'invitant à l'arrêter avant qu'il n'achève son œuvre si elle le peut. La théorie va-t-elle s'avérer juste ? Julien ira-t-il au bout de ses meurtres ?
On peut dire que l'intrigue est originale et attirante. Jacques Expert, journaliste de profession, a la plume bien rôdé et nous emmène dans cette sympathique intrigue. Il faut reconnaître que les personnages principaux, le tueur et la flic sont assez bruts dans leurs propos et actions. Ils ont un rapport au sexe et à autrui assez spécial : un profil psychologique détraqués l'un comme l'autre.
La mise en scène des meurtres et l'approche de la victime sont très détaillées, mais pourtant on a du mal à y croire. Ça manque cruellement de crédibilité et du coup on imagine plus une fiction qu'un fait réel potentiel.
Le dénouement (quoiqu'assez logique) est assez étonnant. Un bon point car sa dernière victime est loin de celle que l'on imagine tout au long du roman.
La théorie des six, sans être un chef d'œuvre est vraiment agréable à lire, et est très court.
La théorie des six
Une critique signée Nicolas
Inscrit le 11 mai 2008  |   264 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Fantasy, Polars - Thrillers
Nicolas

Vous avez aimé cet article, vous devriez également apprécier

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar