Anamor

La trilogie des rois 1, Roi de folie

Critique de l'œuvre

Gwynedd, 903.
Situé dans un Moyen Âge alternatif, ce royaume est partagé par les humains et les Derynis, race proche des humains mais possédant d'importants pouvoirs psychiques. La lignée des Haldane, humains supportés par les Derynis, parmi lesquels Camber MacRorie fut l'un des conseillers les plus assidus, est renversée et détruite par un Deryni. Imre, le nouveau roi, devient très vite tyrannique et injuste envers les humains, menaçant d'attirer leurs foudres sur tous les Derynis. C'est pourquoi, lorsque les MacRorie découvrent l'existence possible d'un descendant des Haldane, ils partent à sa recherche pour, peut-être l'aider à reprendre le trône selon ses aptitudes.
Une œuvre quelque peu déroutante, qui mêle intrigues de la Cour avec religion et monastère. Le style est rapide, très rapide même, et l'on se laisse vite emporter par le rythme effréné des aventures des personnages. Ce n'est que le premier livre de la première trilogie d'une longue saga, les Derynis, qui compte aujourd'hui treize tomes.
L'auteur a étudié la littérature médiévale britannique, de la même façon que le fit Tolkien, ce qui explique la richesse et la réalité de son univers, souvent oppressant, toujours passionnant. Les plus vives passions se déchainent sous sa plume, depuis la pitié jusqu'à l'horreur, le sens du devoir, la fidélité, la haine, etc.
Un ouvrage riche en émotions. A lire.
A noter : Je suis en train de lire l'intégrale. Par conséquent, les trois articles auront la même couverture puisqu'issus du même livre.
La trilogie des rois 1, Roi de folie
Une critique signée Julie
Inscrit le 23 décembre 2009  |   10 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Fantasy, Science fiction
Julie

La trilogie des rois sur Anamor (Série en cours)

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar