Anamor

La veuve

Critique de l'œuvre

Fleuve Éditions
Ce roman nous a été offert par les éditions Fleuve Éditions !
La vie de Jane Taylor a toujours été ordinaire.
Un travail sans histoire, une jolie maison, un mari attentionné, en somme tout ce dont elle pouvait rêver, ou presque.
Jusqu'au jour où une petite fille disparaît et que les médias désignent Glen, son époux, comme LE suspect principal de ce crime.
Depuis ce jour, plus rien n'a été pareil.
Jane devient la femme d'un monstre aux yeux de tous.
Les quatre années suivantes ressemblent à une descente aux enfers : accusée par la justice, assaillie par les médias, abandonnée par ses amis, elle ne connaît plus le bonheur ni la tranquilité, même après un acquittement.
Mais aujourd'hui, Glen est mort. Fauché par un bus.
Ne reste que Jane, celle qui a tout subi, qui pourtant n'est jamais partie. Traquée par un policier en quête de vérité et une journaliste sans scrupule, la veuve va-t-elle enfin délivrer sa version de l'histoire ?
Les chapitres s’enchaînent avec des prises de narration différentes. À la première personne au début puisque c'est Jane qui nous livre son sentiment quant à la mort de son mari. Puis cette nouvelle veuve livrera une autre version à la journaliste qui l'a prise en grippe et enfin l'inspecteur chargé de l'enquête prendra lui aussi la parole en utilisant cette fois la troisième personne.
Ce simple fait divers s'avère finalement être une toile d’araignée tissée par plusieurs protagonistes et dont l'histoire se crée pour le lecteur au fur et à mesure des pages. Qui est vraiment coupable ? La veuve est-elle complice ? Que sait-elle ?
Autant de questions que le lecteur se pose au fil des pages.
Ce livre est aussi très intéressant grâce à l'auteure elle-même. En effet, étant une ancienne journaliste elle connaît bien les tenants et aboutissants de ce métier. On y découvre une facette pas si cachée que cela mais qu'il est toujours bon de se rappeler : des journalistes prêts à tout pour arriver à leurs fins, pour vendre toujours plus et être les premiers à traiter du sujet. Sujet qui, rappelons-le, plus il sera glauque meilleur cela sera. Cela n'a tout de même rien de bien surprenant dans le monde dans lequel nous vivons, il suffit pour cela de voir la meute de journalistes présente sur les scènes de crimes ou à la sortie d'un jugement..
Témoignages, rebondissements mais aussi fausses pistes ponctuent ce roman qui en devient une histoire rythmée et très bien écrite ! À lire !
La veuve
Une critique signée Aline
Inscrit le 07 septembre 2008  |   217 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Polars - Thrillers, Romans français
Aline

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar