Anamor

Le dernier Lapon

Critique de l'œuvre

Un polar qui se déroule en Laponie, ce n’est pas très courant. Celui-ci débute en 1693, avec un homme, Aslak, poursuivi par d’autres. Il a caché une chose que ses assaillants veulent à tout prix récupérer...
Le chapitre suivant se déroule 300 après, de nos jours, toujours en Laponie centrale, le dernier jour de la nuit polaire. Une nuit qui dure deux mois, de mi-novembre à mi-janvier. Tout le monde attend le retour du soleil, qui, pour son 1er jour, apparaîtra pendant quelques minutes.
« Et si, demain, le soleil ne se montrait pas ? (...) Demain, entre 11h14 et 11h41, Klemet allait redevenir un homme, avec une ombre. Et le jour d’après, il conserverait son ombre quarante-deux minutes de plus. Quand le soleil s’y mettait, ça allait vite. »
On fait donc la connaissance de Klemet et Nina, deux policiers de la police des rennes, chargée, comme son nom l’indique, de mettre de l’ordre dans les problèmes entre éleveurs de rennes. Un travail qui demande un peu de diplomatie, une certaine connaissance du travail des éleveurs, des traditions Sami et une bonne résistance au froid, quand il faut passer des heures sur son scooter des neiges.
Le quotidien de Klemet et Nina va être perturbé par le vol d’un objet Sami puis par le meurtre d’un éleveur. Ils vont devoir faire de nombreuses recherches, qui les conduiront sur les traces d’une vieille expédition polaire.
Si vous ne savez pas ce qu’est un joïk, la vidda ou encore un gumpi, faites comme moi, lisez « Le dernier Lapon » ! En plus de passer un très bon moment avec un polar, vous serez totalement dépaysé... Un froid polaire, une ambiance mystérieuse avec une malédiction ancestrale, des aurores boréales, que vous faut-il de plus ?
Pour ce roman, Olivier Truc, journaliste et écrivain français habitant à Stockholm a reçu le Prix Mystère de la Critique 2013 et le Prix des lecteurs "Quai du Polar / 20 minutes".
Le dernier Lapon
Une critique signée Nath56
Inscrit le 27 octobre 2014  |   151 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Romans étrangers, Romans français
Nath56

Vous avez aimé cet article, vous devriez également apprécier

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar