Anamor

Le Donjon de Naheulbeuk 2, L'orbe de Xaraz

Critique de l'œuvre

Après la catastrophique aventure de la couette de l'oubli, nos aventuriers décident qu'il est temps de se séparer et de limiter les dégâts. Le constat saute aux yeux, ils ne sont pas faits pour la vie d'aventuriers. Mais avant cela, il faut s'assurer que les statuettes volées à Zangdar ne soient retrouvées, risquant ainsi de semer le chaos dans la terre de Fangh.
Nous suivons la compagnie dans leur ultime mission qui ne sera pas sans accroc.
Après un premier tome assez plaisant à lire, John Lang remet le couvert et décide de franchir une nouvelle marche. Ce volet se veut plus mûr que l'ancien. Le style d'écriture a évolué, accordant une place plus importante à la narration. Cela permet à l'auteur de poser plus aisément l'histoire et l'environnement.
Le début de l'histoire reste selon moi le point faible de ce livre. On se demande où va nous emmener l'auteur. Puis, petit à petit, la trame prend forme. Aucun doute n'est possible, ces aventuriers sont les pires de l'histoire de la Fantasy.
Un système ingénieux permet de couper l'action à tout moment, nous permettant de rentrer en huis clos avec chacun des protagonistes pour lire leurs pensées. Chaque personnage possède un caractère travaillé et complémentaire des autres.
Fan de la série audiovisuelle & BD, j'ai englouti rapidement ce livre. Cependant, je dois avouer que j'ai eu un peu de mal à situer le début de l'histoire, me demandant s'il n'y avait pas un épisode audio qui venait s'intercaler entre le premier tome et celui-ci.
John Lang finit l'histoire en ouvrant une porte, se laissant ainsi l'opportunité d'avoir un troisième tome.
Le Donjon de Naheulbeuk 2, L'orbe de Xaraz
Une critique signée Rémi
Inscrit le 02 juillet 2010  |   65 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Fantasy, Polars - Thrillers
Rémi

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar