Anamor

Le plus petit baiser jamais recensé

Critique de l'œuvre

Un inventeur dépressif tombe sous le charme d'une fille. Il l'embrasse et celle-ci disparaît. Il n'a alors jamais vraiment vu son visage. Comment va-t-il faire pour retrouver celle avec qui il a échangé le plus petit baiser jamais recensé ? Petit mais tellement intense qu'il va aller voir un détective privé à la retraite pour l'aider dans sa quête.
Une aventure hors du commun s'offre alors à nous grâce à la plume exceptionnellement déjantée de Mathias Malzieu. L'auteur tente ici de répondre à des questions universelles telles que : comment aimer à nouveau quand on sort d'une douloureuse relation ? Peut-on s'aimer sans se voir ? Comment faire face à ses peurs pour vivre heureux ? Par ses métaphores, ses mots inventés par contraction de deux mots existants (comme par exemple la chocolisation, le mélancolasthme ou encore le sparadramour) et les nombreuses images qui ponctuent son récit, le lecteur est entraîné dans un univers magique, fantastique et au charme incontestable. L'histoire d'amour n'est pas forcément « innovante » mais grâce à l'originalité (à la folie ?) de l'auteur, elle devient touchante et poétique. Un roman court, il pourrait même s'apparenter à une nouvelle, mais suffisant pour ne pas devenir risible.
Si vous avez aimé « La mécanique du cœur » du même auteur alors « Le plus petit baiser jamais recensé » ne vous laissera pas de marbre. La petite anecdote sympathique, le chocolat goût « plus petit baiser jamais recensé » inventé par notre personnage principal est disponible chez le chocolatier Hugo & Victor.
Le plus petit baiser jamais recensé
Une critique signée Aline
Inscrit le 07 septembre 2008  |   218 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Polars - Thrillers, Romans français
Aline

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar