Anamor

Le poids des ombres

Critique de l'œuvre

D’entrée de jeu, on apprend que Diane a perdu sa mère. C’est le plus important et c’est autour de ça que tout le roman est bâti.
Diane va avoir des flash-back, des trous noirs, parler à sa mère… Elle va mettre tout le temps du roman à faire son deuil, cherchant désespérément parmi les anciennes conquêtes de sa mère un « coupable », un responsable de sa mort. Un deuil, c’est toujours difficile, mais ça l’est d’autant plus quand on s’est fâché avec la personne décédée, quand on ne l’a pas vue depuis 7 longues années…
Voir sa mère morte sur une photo dans le journal, devoir aller la reconnaître à la morgue, tout cela va déclencher chez Diane une profonde mutation, un passage à l’âge adulte plein de violence.
J’ai adoré et dévoré ce roman. Les deux personnages principaux, Diane et sa mère Yseult sont fascinants et leur relation plutôt compliquée. L’écriture de Marie Laberge est fluide, agréable, prenante et ses personnages plein de vie sont très attachants. Un livre que j’ai vraiment eu du mal à lâcher !!
De cette auteure québécoise, j’avais lu et beaucoup aimé la trilogie « Le goût du bonheur » que je vous conseille vivement également.
Un extrait : « Elle était morte. Sa mère était morte et elle n’en avait rien su. Pire, elle n’avait rien senti, rien deviné, pas la plus infime intuition. Alors qu’elle aurait été prête à jurer que, d’où que ce soit dans le monde, elle aurait pu sentir l’emprise se relâcher. Comme si la lune, d’un coup, desserrait son attraction sur la mer et que les eaux, soulagées, se relâchaient et inondaient le continent. Non, aucun soulagement, aucune altération. Elle aurait donc juré pour rien. (« Moi vivante, tu n’as jamais été douée, pourquoi ça te prendrait à ma mort ? ») Elle entend d’ici sa mère ricaner. L’aurait-elle seulement dit ? Elle se serait contentée de le penser, avec ce sourire inimitable. »
Le poids des ombres
Une critique signée Nath56
Inscrit le 27 octobre 2014  |   151 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Romans étrangers, Romans français
Nath56

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar