Anamor

Le Ranch des trois collines

Critique de l'œuvre

Prix du Club des Lectrices Charleston 2017
Ce roman fait partie du Prix du Club des Lectrices Charleston 2017 !
Le ranch des 3 collines se déroule au Texas dans les années 1900.
1880. Dans le prologue, on assiste à la naissance de jumeaux, un garçon et une fille. La femme accepte de s’occuper d’un des deux enfants, mais refuse d’allaiter les deux. Elle charge son mari de se débarrasser de l’autre enfant, estimant qu’elle n’aura pas la force d’élever les deux.
20 ans plus tard, on fait la connaissance de Nathan et on le suit dans ses tâches quotidiennes à la ferme, où il vit avec ses parents, son frère et sa soeur jusqu’à une rencontre, en fin de journée, qui va changer son destin...
Au chapitre 4, c’est la vie de Samantha que l’on découvre. Fille d’éleveurs, passionnée de sciences et plus précisément de géologie et paléontologie, elle a renoncé à des études scientifiques pour seconder son père au ranch, au plus grand dépit de sa mère, qui voudrait la voir mariée à un bon parti.
Ce roman parle essentiellement des relations familiales. Relations avec ses parents de naissance, avec ses parents adoptifs, avec des demi-frères ou sœurs...
Les relations sont-elles plus fortes ou meilleures parce qu’on a des liens de sang ?
Je sais que non. Les relations que l’on tisse au fil du temps avec un enfant peuvent être aussi fortes qu’il soit le vôtre ou non...
À ce titre d’ailleurs, le personnage que j’ai préféré dans ce roman, c’est le fermier, Mr Léon Holloway. Même si Nathan n’est pas son fils biologique, il l’aime de la même manière. Ils ont tissé ensemble de vrais liens de parenté et d’amour, à défaut d’un ADN commun.
Dans cette histoire, en plus des relations familiales, des liens entre frères et sœurs, il y a aussi plusieurs histoires d’amour, plus ou moins développées selon les personnages.
Et en toile de fond de ce roman, il y a la naissance de l’industrie pétrolière au Texas et déjà quelques questions sur les conséquences de l’exploitation du pétrole sur la nature et les bêtes...
C’est une histoire que j’ai lue avec beaucoup de plaisir, les personnages sont pour la plupart attachants. Ils ne sont pas exempts de défauts bien sûr, certains sont agaçants voire même franchement désagréables... Mais j’ai trouvé que c’était un roman qui montrait bien les freins que l’on peut se mettre dans la vie (pour ne pas peiner quelqu’un par exemple) ou encore les difficultés de communication même entre gens qui s’aiment...
Le Ranch des trois collines
Une critique signée Nath56
Inscrit le 27 octobre 2014  |   151 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Romans étrangers, Romans français
Nath56

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar