Anamor

Le règne des Illuminati

Critique de l'œuvre

Fleuve Éditions
Ce roman nous a été offert par les éditions Fleuve Éditions !
En plein meeting, un tireur isolé assassine l'abbé Emmanuel - fondateur d'une ONG et fervent défenseur de la paix dans le monde - avant d'être lui-même éliminé...
Lorsque les premiers détails de l'enquête révèlent des liens avec la franc-maçonnerie et une secte secrète supposée disparue, les Illuminati, le commissaire Marcas, de retour d'Afrique, est chargé de l'investigation.
Entre sciences occultes, avancée technologique et grands secrets, Antoine Marcas se rendra aux Etats-Unis pour y résoudre un mystère qui serait lié à l'assassinat de JFK mais aussi à un complot datant de la révolution française.
Après deux ans d'absence, Giacometti et Ravenne reviennent avec une nouvelle aventure du commissaire Marcas et... quelle aventure !
A nouveau, le roman est séparé en deux histoires distinctes, l'une à une époque passée et l'autre actuelle. Les passages successifs de l'une à l'autre sont rythmés et tiennent le lecteur en haleine tout au long des aventures.
Le commissaire Marcas est fidèle à lui-même et les autres personnages sont tout aussi intéressants, surtout le petit hacker. Un bon point fort.
Un gros travail de documentation a été réalisé sur la technologie d'Eye Tracking et Giacometti et Ravenne révèlent toujours de précieuses informations sur le fonctionnement des franc-maçons et leurs habitudes. Dans ce roman, les auteurs alternent imagination et évènements/éléments historiques réels (caractérisés par une note "authentique" en bas de page).
Enfin, les notes en fin de livre sont appréciables et très instructives. Elles permettent notamment au lecteur désirant approfondir certains points, d'acquérir les ouvrages ayant permis à Giacometti et Ravenne d'écrire ce roman.
Encore un succès pour ce duo d'écrivains français.
Le règne des Illuminati
Une critique signée Nicolas
Inscrit le 11 mai 2008  |   264 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Fantasy, Polars - Thrillers
Nicolas

Vous avez aimé cet article, vous devriez également apprécier

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar